Beaucoup de choses ont évolué dans la région du Golfe depuis la visite de Donald Trump à Riyadh il y a seulement un mois
Beaucoup de choses ont évolué dans la région du Golfe depuis la visite de Donald Trump à Riyadh il y a seulement un mois ©AFP - Bandar Algaloud / Saudi Royal Co / ANADOLU AGENCY
Beaucoup de choses ont évolué dans la région du Golfe depuis la visite de Donald Trump à Riyadh il y a seulement un mois ©AFP - Bandar Algaloud / Saudi Royal Co / ANADOLU AGENCY
Beaucoup de choses ont évolué dans la région du Golfe depuis la visite de Donald Trump à Riyadh il y a seulement un mois ©AFP - Bandar Algaloud / Saudi Royal Co / ANADOLU AGENCY
Publicité

La récente mise au ban du Qatar par les pays de la péninsule Arabique (sauf le Yémen) mérite qu’on y revienne. En effet, celle-ci revêt une dimension régionale à plusieurs niveaux, notamment à l’égard de l’Iran

Avec

De nouveau, il faut rappeler que l’Arabie Séoudite avait elle-même rompu en bilatéral ses relations diplomatiques avec Téhéran en 2016. Bref, cette nouvelle reconfiguration diplomatique (affrontement politique au sein du Conseil de coopération du Golfe, CCG) présente des conséquences multiples. Le CCG, créé en 1981 était pourtant supposé regrouper les pétromonarchies.

En outre, il faut s’interroger sur la relation de ces pays avec les États-Unis qui, depuis lors, sont loin de parler d’une même voix : on rappelle que cette décision de rupture des relations diplomatiques avec le Qatar a été prise pour ainsi dire au lendemain de la visite du président Trump dans la péninsule.

Publicité

Où l’on voit donc que les interactions sont à étudier de près, d’autant plus si l’on considère que l’Iran est en train de revenir sur la scène régionale : accord de 2015 sur le nucléaire militaire, allègement des sanctions économiques, plus fortes exportations de pétrole par Téhéran, achats d’avions de ligne occidentaux (Boeing et Airbus), etc. (Th. G. )

_______________________________________

Analyses de la chaîne publique française France24 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Document de la chaîne publique France 2 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Analyse de la chaîne publique turque TRTi :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Analyse de la chaîne publique qatari Al Jazeera :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Analyse de la chaîne publique française France24 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Analyse de la chaîne publique saoudienne Al Arabia :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Réalisation web : Claude-Armand Decastiaux