Publicité
En savoir plus
Turkey – Iran – Saudi Arabia in Conflict
Turkey – Iran – Saudi Arabia in Conflict

Quelques tendances récentes et importantes, entre autres.

D’une part, les États-Unis ont repris la main dans le dossier iranien, privant pour l’heure Israël de la tentation d’attaques aériennes.

Publicité

L’arrivée au pouvoir du président iranien, M. Rohani, a même débouché il y a quelques mois sur un dialogue téléphonique avec le président américain.

L’accord sur le nucléaire, qui reste un processus provisoire et sous conditions, a desserré le lien Téhéran-Washington.

En arrivant à la Maison Blanche, Obama avait « tendu la main, avec respect » au régime iranien.

D’autre part, l’Arabie Séoudite a été objectivement inquiète du si mal nommé « printemps arabe », du lâchage par Washington du président Moubarak, de la capacité de résistance du régime syrien malgré son aide décidée aux combattants islamistes, du rôle de Téhéran au Proche-Orient.

Quelles logiques animent les deux acteurs ?

Djilali Benchabane est spécialiste de la péninsule Arabique