Publicité
En savoir plus

La tension politique dans le pays est marquée par une fronde au sein du parti au pouvoir, dirigée contre le président actuel. Originaire du sud du pays, celui-ci est contesté par des responsables politiques du nord qui souhaitent une alternance au profit de leurs régions.

Sept gouverneurs parmi les plus importants ont fait défection et créé un nouveau parti, ce qui peut durablement remettre en cause la stabilité vacillante du pays.

Publicité

Cette situation bloque toute prise de décision et, tout particulièrement, la réforme de la loi concernant l'exploitation pétrolière.

Daniel Bach est directeur de recherches au CNRS et enseignant à l’IEP de Bordeaux