Le président Rodrigo Duterte salue le retour d'ouvriers philippins rapatriés d'Arabie saoudite
Le président Rodrigo Duterte salue le retour d'ouvriers philippins rapatriés d'Arabie saoudite
Le président Rodrigo Duterte salue le retour d'ouvriers philippins rapatriés d'Arabie saoudite ©AFP - NOEL CELIS
Le président Rodrigo Duterte salue le retour d'ouvriers philippins rapatriés d'Arabie saoudite ©AFP - NOEL CELIS
Le président Rodrigo Duterte salue le retour d'ouvriers philippins rapatriés d'Arabie saoudite ©AFP - NOEL CELIS
Publicité
Résumé

Ancienne colonie espagnole jusqu’en 1898 puis colonie américaine jusqu’en 1946, l’archipel des Philippines (7 000 îles) est donné pour 103 millions d’habitants (70 millions il y a vingt ans et peut-être plus de 150 en 2050).

avec :

Sophie Boisseau du Rocher (chercheuse associée au Centre Asie de l'Institut français des relations internationales (IFRI)).

En savoir plus

Sur le plan religieux ou spirituel, il s’agit donc d’un ensemble culturellement chrétien, dans un environnement essentiellement musulman, bouddhiste ou confucianiste.

Sur le plan politique, il faudrait d’abord s’interroger sur le système politique qui, depuis des décennies, ne cesse de réserver des surprises hautes en couleur : institution militaire vorace et impérieuse, dictateurs ostentatoires et corrompus, violences quasi-chroniques. Aujourd’hui, le président Duterte (71 ans, ancien avocat, en poste depuis juin dernier), a l’insulte facile : il a tour à tour et publiquement traité de « fils de pute » l’ambassadeur américain à Manille, le pape et le président Obama. Il incite ses concitoyens à pratiquer la justice expéditive contre les trafiquants et les consommateurs de drogue.

Publicité

Sur le plan économique, on cite fréquemment l’oligarchie autocratique des grandes familles (qui avaient été favorisées par les Américains), les formidables inégalités sociales, la permanence de la question agraire.

Sur le plan stratégique, il y a une relation essentielle avec les États-Unis (les Philippines sont une sorte de promontoire devant la Chine et ont été longtemps une puissante base arrière du dispositif américain dans le Pacifique), même si le président vient de demander le départ des forces spéciales américaines qui aident à la lutte contre l’insurrection musulmane de Mindanao.

Th. G.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Thierry Garcin
Production