Philippines. Quel bilan provisoire tirer de l’aide internationale, un mois après le passage du typhon ?

France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Philippe Ryfman Professeur et chercheur associé honoraire à l’Université Paris I Panthéon. Egalement avocat, spécialisé dans le domaine du droit humanitaire international.
Philippines
Philippines

La soudaineté et la violence du typhon qui a dévasté une partie de l’archipel le 8 novembre ont frappé les opinions internationales.

Comment les autorités ont-elles pris en charge les premiers secours, dans un pays qui est pourtant habitué à de telles catastrophes naturelles ?

Publicité

Pourquoi, sur le moment, y a-t-il eu une confusion dommageable sur le nombre supposé de morts ?

Comment expliquer l’endurance, et peut-être la résignation, de la population ?

Comment ont été convoquées les aides internationales, notamment en Asie (on a remarqué la générosité immédiate du Japon mais la réticence de la Chine) ?

Comment ont été redistribuées les aides, dans le court mais aussi dans le moyen terme ?

Plus généralement, quels enseignements en tirer pour la communauté internationale ?

Philippe Ryfman est professeur et chercheur associé à la Sorbonne, spécialiste de l’aide humanitaire

L'équipe