Marc Ravalomanana, déjà président de 2002 à 2006, après avoir été maire d'Antananarivo pendant trois ans, est ici photographié hier au moment de glisser son bulletin dans l'urne ©AFP - RIJASOLO
Marc Ravalomanana, déjà président de 2002 à 2006, après avoir été maire d'Antananarivo pendant trois ans, est ici photographié hier au moment de glisser son bulletin dans l'urne ©AFP - RIJASOLO
Marc Ravalomanana, déjà président de 2002 à 2006, après avoir été maire d'Antananarivo pendant trois ans, est ici photographié hier au moment de glisser son bulletin dans l'urne ©AFP - RIJASOLO
Publicité
Résumé

Même si les deux finalistes se disent certains de leur victoire, aucun ne conteste le scrutin : déjà un point acquis pour Madagascar, traversée par des crises post-électorales régulières depuis 1991. Ce duel entre anciens présidents fortunés peut-il aussi sortir le pays du sous-développement ?

avec :

Christiane Rafidinarivo (professeure en Science Politique, Université de la Réunion - chercheuse au CEVIPOF de Sciences Po - présidente du Conseil scientifique de l’Institut d’Etudes Politiques de Madagascar).

En savoir plus

Le scrutin est complètement ouvert du côté des candidatures mais beaucoup moins sur le plan des résultats. Il montre l'assise populaire des deux derniers candidats en lice. Ceci dit, il faut un vainqueur et un seul : est-ce que le vainqueur sera sufisamment accepté ? Ce qui est flagrant aujourd'hui, c'est que ce sont deux candidats qui sont confrontés à un gros problème : une très forte volatilité des votes et une faible capacité de mobilisation des électeurs.       Christiane Rafidinarivo enseignante à l'Université de la Réunion

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il n'y a pas de crise politique à l'heure où nous parlons. La crise est économique et sociale. A Madagascar, le gros souci c'est l'incapacité ou en tous cas la faiblesse des institutions à se consolider démocratiquement.        Christiane Rafidinarivo à l'Université de la Réunion

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les principaux contribuables malgaches, je le rappelle, sont des multinationales. Il ya là des enjeux très importants pour la vie politique du pays, à repenser dans le débat démocratique, de ce qui peut-être le mieux pour le développement... et au bénéfice du plus grand nombre...        Christiane Rafidinarivo à l'Université de la Réunion

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

..

Classement de Madagascar et d'une sélection de pays de la Communauté de développement d'Afrique australe, en matière de développement humain, de "bonne gouvernance", de PIB par habitant, de liberté de la presse et de corruption
Classement de Madagascar et d'une sélection de pays de la Communauté de développement d'Afrique australe, en matière de développement humain, de "bonne gouvernance", de PIB par habitant, de liberté de la presse et de corruption
© AFP - VINCENT LEFAI, SOPHIE RAMIS, CECILIA SANCHEZ

..

Nous avons sélectionné un clip musical (officiel) de campagne pour chacun des deux candidats, en langue originale malgache, parmi plusieurs dizaines de vidéos publicitaires produites pour cette campagne électorale :

.

Références

L'équipe

Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production
Gwendoline Troyano
Collaboration