Des ligues de miliciens privés manifestaient le week-end dernier dans le centre de Kiev. Plusieurs groupes paramilitaires nationalistes assurent chaque jour "bénévolement" la sécurité dans le centre de la capitale ukrainienne.
Des ligues de miliciens privés manifestaient le week-end dernier dans le centre de Kiev. Plusieurs groupes paramilitaires nationalistes assurent chaque jour "bénévolement" la sécurité dans le centre de la capitale ukrainienne.
Des ligues de miliciens privés manifestaient le week-end dernier dans le centre de Kiev. Plusieurs groupes paramilitaires nationalistes assurent chaque jour "bénévolement" la sécurité dans le centre de la capitale ukrainienne. ©AFP - STR / NURPHOTO
Des ligues de miliciens privés manifestaient le week-end dernier dans le centre de Kiev. Plusieurs groupes paramilitaires nationalistes assurent chaque jour "bénévolement" la sécurité dans le centre de la capitale ukrainienne. ©AFP - STR / NURPHOTO
Des ligues de miliciens privés manifestaient le week-end dernier dans le centre de Kiev. Plusieurs groupes paramilitaires nationalistes assurent chaque jour "bénévolement" la sécurité dans le centre de la capitale ukrainienne. ©AFP - STR / NURPHOTO
Publicité
Résumé

A deux semaines de l’élection présidentielle, les deux principales figures Porochenko et Timochenko sont dépassées par l'acteur de série et outsider Volodymyr Zelensky. Cinq ans après le début du conflit dans l'Est de l'Ukraine, le jeu politique est le plus ouvert : est-il encore crédible?

avec :

Christine Dugoin-Clément (chercheuse au think tank CAPE Europe).

En savoir plus

Le 31 mars prochain, les Ukrainiens vont choisir leur futur président pour les cinq années à venir. Alors que s'annonçait un duel entre le président actuel Petro Porochenko et l'ex-Première ministre Ioulia Timochenko, les deux vétérans de la politique ukrainienne vont devoir affronter un troisième adversaire, Volodymyr Zelensky. Acteur populaire, il est le grand favori des sondages dans un pays toujours miné par la corruption, au grand dam des Ukrainiens.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Des élections très ouvertes mais marquées par l'incertitude

Selon les derniers sondages ukrainiens, nombreux et réguliers en ce moment même, le candidat outsider Volodymyr Zelensky obtient 25% des intentions de vote, soit environ 10 points de plus que Petro Porochenko et Ioulia Timochenko. 

Publicité

Ce candidat inattendu pourrait donc abandonner son rôle de professeur d'histoire élu président, dans la série "Serviteur du peuple", pour incarner véritablement le rôle de président de la République parlementaire d'Ukraine. L'incertitude dans cette campagne présidentielle n'a jamais été aussi grande, ce qui est assez inédit.

Les Ukrainiens ont mené deux révolutions : la Révolution Orange, plus lointaine dont on parle moins et la Révolution de Maïdan de 2013-2014. Ils espéraient un renouvellement des figures politiques, la fin du conflit dans le Donbass, le retour de la Crimée, une lutte contre la corruption assez forte une transparence accrue. Or on voit à l'heure actuelle que beaucoup de ces réformes, qui étaient d'ailleurs demandé par le FMI et les partenaires européens, sont au point mort, notamment celle de la corruption. Christine Dugoin-Clément

Cette année, Petro Porochenko est en mauvaise posture pour remporter les élections, notamment à cause de son bilan présidentiel et des récents scandales de contrebande et de fraude électoral

1 min

58 min

Le prochain scrutin risque de se dérouler dans un climat très tendu, la crainte d'une fraude électorale ou de perturbations dans les bureaux de vote est réelle. 70% des Ukrainiens auraient l'intention de se rendre aux urnes pour voter.

Références

L'équipe

Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production