Un hélicoptère de la Mission de l'ONU pour le referendum au Sahara Occidental en novembre 2020.
Un hélicoptère de la Mission de l'ONU pour le referendum au Sahara Occidental en novembre 2020.
Un hélicoptère de la Mission de l'ONU pour le referendum au Sahara Occidental en novembre 2020. ©AFP - Fadel SENNA
Un hélicoptère de la Mission de l'ONU pour le referendum au Sahara Occidental en novembre 2020. ©AFP - Fadel SENNA
Un hélicoptère de la Mission de l'ONU pour le referendum au Sahara Occidental en novembre 2020. ©AFP - Fadel SENNA
Publicité
Résumé

Le nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental a visité la région ces derniers jours. Le contexte est inédit et les obstacles pour relancer le dialogue sont nombreux alors que le cessez-le-feu entre le Maroc et le front Polisario est levé depuis novembre 2021.

En savoir plus

Pour en parler : Meriem Naïli, doctorante en Relations internationales  à l’Université d’Exeter en Angleterre, membre du comité de pilotage d’OUISO, l’observatoire universitaire internationale Sahara occidental.

Meriem Naïli termine une thèse sur l’absence de mécanismes de droits de l’homme au sein de la Minurso.

Publicité

À lire aussi : Au Sahara occidental, la perspective d'une guerre sans fin

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation