Le nouveau premier ministre australien Anthony Albanese à son arrivée au Japon le 23 mai, au lendemain de son élection.
Le nouveau premier ministre australien Anthony Albanese à son arrivée au Japon le 23 mai, au lendemain de son élection.
Le nouveau premier ministre australien Anthony Albanese à son arrivée au Japon le 23 mai, au lendemain de son élection. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Le nouveau premier ministre australien Anthony Albanese à son arrivée au Japon le 23 mai, au lendemain de son élection. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Le nouveau premier ministre australien Anthony Albanese à son arrivée au Japon le 23 mai, au lendemain de son élection. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Publicité
Résumé

Dimanche soir, l'Australie a tourné la page de neuf années de conservatisme. Avec Anthony Albanese comme premier ministre, elle fait le choix de l'écologie, du respect des peuples autochtones et de la justice sociale. Mais c'est peut être sur la scène internationale qu'il sera le plus attendu.

avec :

David Camroux (Chercheur honoraire au CERI (Centre d’Etudes Internationales) de Sciences-Po, professeur invité à l’Université nationale du Vietnam de Hanoï).

En savoir plus

Le tout nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese est déjà attendu au Japon pour un sommet du Quad, ce groupe de puissances (Australie, Inde, Japon et Etats-Unis) qui souhaitent contrebalancer celle de la Chine, et assurer ensemble la sécurité de la région Asie-Pacifique.

Anthony Albanese élu samedi mais qui ne sait pas encore lui-même comment sera composé son Parlement, car tous les bulletins n’ont pas encore été dépouillés, est d’abord attendu sur ses promesses pour les Australiens et les Australiennes après neuf ans de gouvernement conservateur. Il a promis en premier lieu de se battre pour le pouvoir d’achat. Mais ses ambitions à l’international seront particulièrement scrutées par ses partenaires.

Publicité
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Lucas Lazo
Collaboration