Une classe de jeunes filles à Kaboul le 23 mars, juste avant que les écoles soient fermées à nouveau
Une classe de jeunes filles à Kaboul le 23 mars, juste avant que les écoles soient fermées à nouveau ©AFP - Ahmad SAHEL ARMAN
Une classe de jeunes filles à Kaboul le 23 mars, juste avant que les écoles soient fermées à nouveau ©AFP - Ahmad SAHEL ARMAN
Une classe de jeunes filles à Kaboul le 23 mars, juste avant que les écoles soient fermées à nouveau ©AFP - Ahmad SAHEL ARMAN
Publicité

Avec Solène Chalvon-Fioriti, journaliste indépendante, anciennement correspondante en Afghanistan. Elle vient de faire paraître "La femme qui s'est éveillée", chez Flammarion.

Avec

Les écoles sont finalement restées fermées aux filles afghanes.

Les Talibans avaient promis qu’elles rouvriraient dès que la « sécurité » serait revenue dans les rues. Une date avait par la suite été fixée : cela devait être mercredi 23 mars, mercredi dernier donc. Mais les petites et jeunes filles ont finalement été sommées de rentrer chez elle, dès leur arrivée devant les portes des établissements où elles n’avaient pas mis les pieds depuis l’été dernier.

Publicité