Publicité
En savoir plus
TCHAD TV
TCHAD TV

Par-delà l’instabilité atavique de la vie politique en RCA et la violence des affrontements entre la Seleka et les anti-Balaka, le conflit semble durable.

Pourtant, l’intervention française avait été dite courte, sans doute dans l’euphorie trompeuse de l’intervention précédente au Mali.

Publicité

Et, comme à l’américaine, on a minimisé les facteurs culturel, social et religieux de la réalité, qui est toujours têtue, pour se concentrer sur l’opération militaire, désormais inadaptée dans ses moyens, laquelle n’intéresse manifestement pas nos collègues européens.

Or, toutes les questions restent en suspens : la haine inter-ethnique, l’organisation minimale de la vie politique dans la capitale, l’unicité territoriale du pays, le rôle désespérément secondaire des forces africaines, etc.

Quel espoir peut-on nourrir d’un avenir meilleur ? Ou craint-on l’enlisement ?

Michel Raimbaud est ancien ambassadeur