Relations internationales. Les grandes tendances démographiques en Europe

L'espérance de vie en Europe en 2012 par pays et par sexe + pourcentage de la population de plus de 65 ans
L'espérance de vie en Europe en 2012 par pays et par sexe + pourcentage de la population de plus de 65 ans  ©AFP - P.Pizarro / V.Lefai, vl / abm / soh
L'espérance de vie en Europe en 2012 par pays et par sexe + pourcentage de la population de plus de 65 ans ©AFP - P.Pizarro / V.Lefai, vl / abm / soh
L'espérance de vie en Europe en 2012 par pays et par sexe + pourcentage de la population de plus de 65 ans ©AFP - P.Pizarro / V.Lefai, vl / abm / soh
Publicité

Les questions démographiques ne sont guère traitées dans la grande presse. Et les dirigeants politiques n’y prêtent pas attention, tant ils sont rivés sur le présent. Or, c’est l’un des grands facteurs à prendre en compte dans les relations internationales, parce qu’il concerne le long terme.

Avec

Cela est d’autant plus dommageable que les Européens (Union européenne et pays voisins de l’Europe occidentale) se trouvent dans une situation critique en matière de fécondité, cela depuis de nombreuses décennies. La moyenne de l’indice synthétique de fécondité tourne autour de 1,5 enfants par femme en âge de procréer. Ce qui a des conséquences familiales et sociales, mais aussi économiques (taille de la population active, système des retraites, dépendance des personnes âgées…). La conscience de ce risque majeur n’est pas non plus développée dans le grand public. Pourtant, le présent d’aujourd’hui conditionne la réalité de demain. (Th. G. )

.

Publicité

L'équipe