France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
scan
scan

Le scandale Prism (espionnage systématique des fichiers électroniques des alliés européens par les États-Unis) n’est pas une nouvelle.

On sait qu’Internet est transparent, que tout le monde écoute tout le monde et n’importe comment.

Publicité

On rappellera à ce sujet, notamment, le débat sur le réseau Échelon (fin décennie 90), sur le réseau Swift (transactions bancaires mondiales) en 2006, sur les données personnelles des passagers d’avion (début des années 2010).

En revanche, on remarquera une nouvelle fois que le transatlantisme d’antan est bien mis à mal : double langage des Américains sur les libertés (voir les lois antiterroristes depuis 2001) collusion État-entreprises aux États-Unis fantasme américain de l’omniscience et de l’ubiquité ; divisions d’Européens aisément « divisables » et des institutions européennes qui n’ont guère brillé par leurs réactions.

De nombreuses interrogations (géopolitiques, politiques, juridiques…) en découlent.

nsa
nsa