Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour, à la tribune de la "Conference", le congès annuel de son parti, il y a dix jours à Brighton
Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour, à la tribune de la "Conference", le congès annuel de son parti, il y a dix jours à Brighton
Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour, à la tribune de la "Conference", le congès annuel de son parti, il y a dix jours à Brighton ©AFP - BEN STANSAL
Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour, à la tribune de la "Conference", le congès annuel de son parti, il y a dix jours à Brighton ©AFP - BEN STANSAL
Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour, à la tribune de la "Conference", le congès annuel de son parti, il y a dix jours à Brighton ©AFP - BEN STANSAL
Publicité
Résumé

Ce devait être mercredi dernier le discours de la relance et de la remobilisation des Conservateurs après leur revers aux législatives anticipées de juin ; mais l’allocution au Congrès annuel d’une Theresa May malade et contrite a symboliquement marqué la difficulté dans laquelle elle se trouve...

avec :

Pauline Schnapper (Professeure de civilisation britannique à l’université Sorbonne Nouvelle).

En savoir plus

A l'image de son parti, les Torries : échec aux législatives qu'elle avait provoquées, négociations sur le Brexit qui piétinent, fissures dans son propre camp… Les signes de faiblesse s’accumulent, alors que ces dernières semaines tous les partis britanniques se sont un à un mis en ordre de bataille : Conservateurs, Travaillistes, Ukip, LibDem et depuis hier le SNP écossais, également en Congrès.

Dans une offre politique britannique « re-nationalisée » par le Brexit, tous ces partis sont forcés de se repositionner. Mais la manœuvre pourrait leur coûter cher – et peut-être d’abord à la Première Ministre Theresa May qui a endossé la responsabilité de mener la séparation d’avec l’Union Européenne et qui est de plus en plus contestée au sein de son propre camp.

Publicité

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :.

Les rédactions de BBC News et de BBC Newsnight ont réalisé ces montages des moments très difficiles vécus par la première ministre du Royaume-Uni lors du discours tenu devant le congrès de son parti, actuellement au pouvoir :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après des années où il fut lourdement critiqué pour son manque de charisme, le leader du Labour est, à la faveur de l'arrivée de Theresa May au pouvoir, devenu largement acclamé lors de ses apparitions publiques. Des chants spontanés l'accueillent maintenant pendant ses déplacements, comme le montre ce montage de la chaîne Guardian Wires :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En plus des habituelles thématiques socio-économiques britanniques, récurrentes depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la fin de l'Empire britannique, de nouvelles problématiques directement reliées au Brexit forment aujourd'hui la toile de fonds de la politique du pays :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Brexit attise aussi les tensions entre Londres et Madrid au sujet de Gibraltar, ainsi qu'entre le gouvernement central britannique et le gouvernement régional écossais, comme l'exprime ici, sur la chaîne Euronews, Angus Robertson, qui dirige le groupe des députés écossais du SNP à Westminster :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.