Publicité
En savoir plus
Atlas géopolitique de la Russie : La puissance retrouvée
Atlas géopolitique de la Russie : La puissance retrouvée

Les relations de la Russie avec les pays occidentaux se sont fortement altérées depuis deux ans.

D’une part, à cause du conflit syrien, Moscou arrivant même à retirer une épine du pied à la diplomatie américaine et surtout à la diplomatie française, plus jusqu’au-boutiste que celle des États-Unis, en septembre 2013, dans l’affaire des armes chimiques syriennes. Moscou pouvait alors se poser en parangon du droit international.

Publicité

D’autre part, à cause du conflit ukrainien de 2014 et de l’annexion manu militari de la Crimée par la Russie en mars dernier. Ce fut d’ailleurs une réponse du berger à la bergère, puisqu’on ne peut avaliser l’extirpation du Kosovo de la Serbie par l’OTAN et critiquer l’extirpation de la Crimée de la Russie, tout autant militaire.

Cela dit, il y a pays occidental et pays occidental. On l’a bien vu dans l’ardeur ou la réticence à infliger des sanctions européennes à Moscou. La division des Européens était au rendez-vous. Et la relation à Washington est encore une autre paire de manches.