Au Kremlin, il y a tout juste un an...
Au Kremlin, il y a tout juste un an... ©AFP - ALEXANDER ZEMLIANICHENKO
Au Kremlin, il y a tout juste un an... ©AFP - ALEXANDER ZEMLIANICHENKO
Au Kremlin, il y a tout juste un an... ©AFP - ALEXANDER ZEMLIANICHENKO
Publicité

La façon dont les cercles dirigeants russes et la population (ce qui n’est sans doute pas tout à fait la même chose) voient les pays occidentaux (Amérique du Nord, Europe) est intéressante à analyser (c’est ce que fait notre invité dans l’ouvrage qu’il a dirigé).

Avec
  • Jean Robert Raviot professeur de civilisation russe contemporaine à l'université Paris-Nanterre

Mais, bien sûr, est tout autant stimulant l’exercice inverse, à savoir la perception de la Russie chez les Occidentaux, dans leur diversité.

D’une part, la personnalité du président russe, sa méthode de gouvernement, ses propos abrupts ou provocateurs paraissent souvent « clivants », certains experts parlant de retour de la guerre froide, ce qui est d’ailleurs un vocabulaire inapproprié en l’occurrence (on compare ce qui n’est pas comparable). Il est vrai que l’annexion manu militari de la Crimée ukrainienne en 2014 n’a rien arrangé, même si les Américains et de nombreux européens ont eu des responsabilités en la matière, certes de nature différente. On pense aussi à la guerre de l’Alliance atlantique contre la Serbie en 1999 (conflit du Kosovo), sans l’accord de l’ONU.

Publicité

D’autre part, la Russie manifeste un puissant pouvoir perturbateur à l’extérieur de ses frontières mais à l’intérieur de l’ex-URSS (Moldavie, Géorgie, Ukraine, pays baltes…), sans être devenue pour autant une véritable puissance régionale.

Bref, doit-on parler de « menace » russe ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Théâtres d’affrontement et principaux dossiers conflictuels depuis les bouleversements internationaux de 1989-1991 : --Guerres de Yougoslavie et d’ex-Yougoslavie --Projet de bouclier antimissiles américain en Pologne et en République tchèque --Tchétchénie --Indépendance du Kosovo --Élargissement de l’Alliance atlantique --Rôle de l’OTAN hors zone OTAN (Afghanistan, Irak, Libye) --Élargissement de l’Union européenne --Ukraine --Annexion de la Crimée --Ingérence « humanitaire » --Politique à l’égard de l’Iran --Guerre américaine d’Irak (2003) --Syrie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.