France Culture
France Culture
Publicité

Depuis la mort de l’URSS en 1991, la Russie n’a cessé d’avoir des relations complexes avec les quatorze anciennes républiques fédérées devenues indépendantes.

D’abord, il y a eu la constitution de la Communauté des États indépendants (CEI), à laquelle les trois États baltes refusèrent d’emblée d’adhérer et que quitta la Géorgie en 2008.

Publicité

Ensuite, une manière de doctrine a été élaborée à Moscou, faisant des sa nouvelle périphérie un « étranger proche », où la proximité était plus importante que la notion d’ « étranger ».

Enfin, au cours des ans, des tentatives plus ou moins hybrides d’association avec certains pays du voisinage.

Lancée en 2007, l’Union douanière (réunissant Russie, Biélorussie et Kazakhstan) semble une ébauche plus qu’une réalisation, d’autant plus depuis le rattachement de la Crimée à Moscou.

Qu’en est-il ? Et quelle perspective d’une Union eurasiatique, par-delà les secousses ukrainiennes ?

Emmanuel Dreyfus est expert du monde ex-soviétique

The Russian Perspective
The Russian Perspective