France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
La brutalisation du monde : Du retrait des Etats à la décivilisation
La brutalisation du monde : Du retrait des Etats à la décivilisation

L’un des grands affrontements des théoriciens des relations internationales se caractérisait par la lutte entre les réalistes et les transnationalistes, les uns majorant le rôle des États et les politiques de puissance, les autres célébrant les interactions complexes entre la puissance publique et les acteurs intermédiaires, au bénéfice de ces derniers.

Au cœur de cette joute, le rôle de l’État, autrefois omnipotent, aujourd’hui dévalué et déclassé, bref clairement affaibli, mais vers lequel en cas de crise tout le monde se retourne, ce dont il se passerait. Cela pose d’abord et surtout la question de l’avenir.

Publicité

Notre invitée, privilégiant une approche interdisciplinaire originale et innovante (à la croisée de l’histoire, de la sociologie et de la psychanalyse), remarque qu’on assiste à un ensauvagement mondial, « la décivilisation » étant en marche et l’imputant au retour du refoulé, tenu en laisse durant des siècles par une vision régalienne de l’État.

Josepha Laroche est professeur à la Sorbonne

Références

L'équipe

Eric Laurent
Production
Thierry Garcin
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Dany Journo
Réalisation
Béatrice Trichet
Réalisation