Turquie. Victoire d’Erdogan : triomphe ou sursis ?

Supporters de Recep Tayyip Erdogan, cette nuit devant le siège du parti AKP
Supporters de Recep Tayyip Erdogan, cette nuit devant le siège du parti AKP ©AFP - OLIVER WEIKEN / DPA
Supporters de Recep Tayyip Erdogan, cette nuit devant le siège du parti AKP ©AFP - OLIVER WEIKEN / DPA
Supporters de Recep Tayyip Erdogan, cette nuit devant le siège du parti AKP ©AFP - OLIVER WEIKEN / DPA
Publicité

Avec plus de 50 % des voix au 1er tour, la victoire du président Erdogan et de l’AKP aux présidentielle et législatives est totale. Il bat une coalition d’adversaires inédite et est réélu avec des pouvoirs renforcés

Avec
  • Jean-François Pérouse géographe, enseignant-chercheur, ancien directeur de l'Institut français d'études anatoliennes

Cette victoire – la première après le référendum constitutionnel en 2017 – est d’abord celle d’une stratégie et d’une campagne politique du tribun Erdogan, sur des élections qu’il avait lui-même convoquées à l’avance.  

Elle ouvre la voie à une nouvelle phase politique puisqu’à partir d’elle s’applique la nouvelle constitution qui donne des pouvoirs renforcés au président sur le parlement, et modifie aussi la structure de l’Assemblée parlementaire.

Publicité

Pour Recep Tayyip Erdogan au pouvoir depuis 2002, c’est une victoire totale : de sa stratégie, de son « Alliance populaire » face à l’« Alliance de la nation », une coalition inédite de divers partis anti-Erdogan : voire hétéroclite, puisqu’elle rassemble aussi bien les nationaliste du IYI Parti, de l’ancienne Ministre de la Défense Meral Aksener, que le Saadet, parti islamiste ou le HDP kurde plutôt à gauche, qui franchit la barre de représentativité des 10 %.

Le candidat de cette coalition issu du CHP (qui forme le noyau central) Muharrem Ince avait fait forte impression par sa prestance et le bon accueil fait à son discours lors d’une intense campagne de moins de deux mois. Mais ses tournées en bus n’ont pas pu rivaliser avec les moyens d’Etat (télévision, déplacements du gouvernement) déployés par l’AKP et le président Erdogan. Le CHP conteste pourtant le résultat et dénonce des cas de fraudes sur au moins deux villes de l’Est, Dyarbakir et Sanliurfa. Les 500 000 observateurs de partis et d’ONG et les 415 d’organisations internationales n’ont pas encore publié leurs commentaires. Muharrem Ince n’a pas encore reconnu sa défaite, il doit s’exprimer en milieu de journée.

Enfin, si la campagne de l’opposition sur les thématiques économiques n’a pas suffi à attirer des électeurs déçus de l’AKP, l’économie turque reste en surchauffe (forte croissance, forte inflation), la vie institutionnelle et civile contrôlée par l’état d’urgence depuis le coup d’Etat de 2016, et le risque de polarisation politique violente n’est pas écarté. Si c’était « l’élection de tous les dangers », le président Erdogan en chute dans les sondages a réussi un pari audacieux ; mais la victoire aussi est risquée.

@TEnjeux + @XXMonde + Jean-François Pérouse - CETOBAC

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

1er tour de l'élection présidentielle (99% des suffrages dépouillés)
1er tour de l'élection présidentielle (99% des suffrages dépouillés)
© AFP - Laurence SAUBADU, Alain BOMMENEL
Tracé du gazoduc transanatolien en Turquie
Tracé du gazoduc transanatolien en Turquie
© AFP - Gillian HANDYSIDE
Nombre de fonctionnaires limogés par catégorie de métier, ainsi que le nombre de personnes incarcérées depuis le coup d'Etat manqué de juillet 2016
Nombre de fonctionnaires limogés par catégorie de métier, ainsi que le nombre de personnes incarcérées depuis le coup d'Etat manqué de juillet 2016
© AFP - Paz PIZARRO, Cecilia SANCHEZ

L'équipe