France Culture
France Culture
Publicité
"stop à la répression politique"
"stop à la répression politique"

Le nouveau procès engagé par les autorités contre l'ancien premier ministre Ioulia Timochenko remonte, comme la plus grande part des accusations précédentes, à une quinzaine d'années en arrière.

Le flou et la complexité juridique se doublent d'un acharnement politique, motivé pour une large part par la situation politique. L'Ukraine, à travers cette affaire, a vu ses relations avec l'Union européenne se dégrader encore un peu plus.

Publicité

Par ailleurs, paradoxe, les relations avec Moscou sont extrêmement tendues, alors que l'on considérait jusqu'il y a peu le président actuel comme proche de la Russie.

Ioulia Shukan est maître de conférence à l’université de Paris Ouest Nanterre et à Sciences-Po Paris