Fessenheim : l’après-nucléaire

25 juin 2020, France, Fessenheim : banderoles de protestation contre la fermeture sont accrochées sur la clôture près de l'entrée du site de la centrale
25 juin 2020, France, Fessenheim : banderoles de protestation contre la fermeture sont accrochées sur la clôture près de l'entrée du site de la centrale ©Getty - picture alliance
25 juin 2020, France, Fessenheim : banderoles de protestation contre la fermeture sont accrochées sur la clôture près de l'entrée du site de la centrale ©Getty - picture alliance
25 juin 2020, France, Fessenheim : banderoles de protestation contre la fermeture sont accrochées sur la clôture près de l'entrée du site de la centrale ©Getty - picture alliance
Publicité

Les enjeux territoriaux se rendent dans la commune de Fessenheim en Alsace. Depuis bientôt deux ans que la centrale nucléaire a fermé, le territoire cherche encore sa voie, les pouvoirs publics rêvaient d’en faire la "référence européenne en matière d'économie bas carbone". Qu’en est-il réellement ?

Avec
  • Teva Meyer Maître de conférences l’université de Haute-Alsace et chercheur à l’IRIS, spécialiste de géopolitique du nucléaire

Il y a 15 jours, sans beaucoup de retentissement, une nouvelle sibylline s’est glissée dans la presse : la SEM Novarhena s’est autodissoute ; comprenez la société d’économie mixte chargée d’aménager une zone franche au nord de l’ancienne centrale de Fessenheim a rendu son tablier ; c’était l’un des projets phares de la reconversion du territoire mais en fait la zone est minuscule, nul besoin d’une Sem pour l’aménager et puis de toute manière il n’y a pas de client... une petite information qui jette un coup de projecteur sur les difficultés que rencontre la commune de Fessenheim, sortir du nucléaire n’est pas si facile.

Le Journal de l'éco
3 min

Peut-on dénucléariser un territoire ?

Publicité

L'équipe