Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, ce dimanche 24 avril 2022 dans le Pas-de-Calais, Nord
Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, ce dimanche 24 avril 2022 dans le Pas-de-Calais, Nord
Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, ce dimanche 24 avril 2022 dans le Pas-de-Calais, Nord ©AFP - Thomas Samson
Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, ce dimanche 24 avril 2022 dans le Pas-de-Calais, Nord ©AFP - Thomas Samson
Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, ce dimanche 24 avril 2022 dans le Pas-de-Calais, Nord ©AFP - Thomas Samson
Publicité
Résumé

Ce matin, les enjeux territoriaux arpentent les Hauts-de-France, là où Marine Le Pen est largement arrivée en tête du second tour de l'élection présidentielle.

avec :

Frédéric Pierru (Politiste, sociologue, chercheur en sciences sociales et politiques au CNRS Ceraps‑Lille‑II).

En savoir plus

Avec Emmanuel Pierru , sociologue et politiste, chercheur au CNRS.

A l'exception du Nord, Marine Le Pen est arrivée en tête dans tous les départements des Hauts-de-France. Dans l'Aisne, la candidate a obtenu près de 60% des voix. Mais le sociologue prévient "les taux d'abstention sont extraordinaires sur ce territoire, il faut en tenir compte ou on risque vite le dérapage interprétatif des résultats."

Publicité

À lire aussi : Marine Le Pen, Emmanuel Macron : le partage du territoire

La pauvreté

Dans les Hauts-de-France, le taux de pauvreté avoisine les 20% contre moins de 15% pour le reste du pays. Le vote Rassemblement national peut être en partie expliqué par la précarité de ces territoires post-industriels, mais encore une fois, Emmanuel Pierru rappelle qu'il est important de rester "prudent et humble dans l'analyse."

Population vieillissante

Entre Amiens et Saint-Quentin, au cœur de la Picardie, se trouve la région naturelle de la Santerre. Ici, la population n'est pas bien dense, plutôt vieillissante et le taux de pauvreté bat des records. C'est aussi dans les villes santerroises que Marine Le Pen a fait ses meilleurs scores. Ici, le taux de chômage est élevé et "l'ensemble des indicateurs est alarmant" explique Emmanuel Pierru, "il y a une corrélation entre la pauvreté, le taux de chômage et le vote RN."

Jeunesse enclavée

En Picardie, la jeunesse est majoritairement sous-diplômée. Elle a "de faibles chances d'intégrer le marché du travail, elle est marquée par une forme de précarité qui l'enferme dans le village où elle grandit." Le sociologue ajoute "cette jeunesse est une source d'angoisses et d'inquiétudes pour les habitants voisins car elle semble ne pas avoir d'avenir."

À lire aussi : Les territoires du Rassemblement National

Dépolitisation de l'Aisne

Selon Emmanuel Pierru, l'Aisne est presque un cas d'école. Il y a une forte corrélation entre abstention, vote RN et revenus précaires, "qu'il faut prendre avec des pincettes", souligne le sociologue : "plus vous descendez dans l'échelle des revenus, moins les habitants votent. Et ceux qui votent choisissent Le Pen."

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée