Bureaux écologique durable avec un toit vert
Bureaux écologique durable avec un toit vert
Bureaux écologique durable avec un toit vert ©Getty - Piranka
Bureaux écologique durable avec un toit vert ©Getty - Piranka
Bureaux écologique durable avec un toit vert ©Getty - Piranka
Publicité
Résumé

Alors que le gouvernement vise la “zéro artificialisation nette” pour les territoires urbains, comment résoudre l’équation d’une ville moins chère pour ses habitants, mieux circonscrite et résistante aux aléas climatiques ?

En savoir plus

Avec Sylvain Grisot, urbaniste, fondateur de l’agence d’urbanisme dixit.net en 2015. Il a publié avec Christine Leconte l’essai Réparons la ville ! Propositions pour nos villes et nos territoires aux Editions Apogée en 2022.

La crise sanitaire a fait changer notre façon de vivre et de percevoir la ville. Certains indicateurs le montrent, notamment le nombre d'élèves inscrits dans les écoles parisiennes qui est en très légère baisse. Pour Sylvain Grisot, la crise sanitaire a permis une véritable prise de conscience "en temps que professionnel, élu ou citoyen, on remarque des tendances négatives. Par exemple, l'absence de végétal et de nature dans la ville qui est difficile à vivre et devient insupportable."

Publicité

À lire aussi : Villes moyennes et télétravail : l'avènement des Zoom towns

Autre indicateur : le nombre de permis de construire délivré en 2021 a dépassé celui d'avant la crise. Les derniers chiffres montrent une part de logements individuels plus importante qu'avant. Pour l'urbaniste, cela signifie deux choses : d'une part "le retour dans les villes moyennes, et d'autre part l'extension du domaine du périurbain, ce qui n'est "pas une bonne nouvelle". En effet, une des solutions pour construire la ville de demain c'est la densification : regrouper les habitations dans des territoires réduits et ainsi préserver les sols, exploiter les transports en commun pour éviter la voiture...

Objectif "Zero Artificialisation Nette" d'ici 2050

Depuis les années 80, la ville s'étale et entame les sols agricoles qui représentent pourtant des enjeux économiques et environnementaux majeurs. Mais comment penser le développement urbain sans imaginer l'aménagement de la périphérie ? Pour Sylvain Grisot il faut revoir cette équation et idée reçue que nombre de citoyens partagent. Selon lui, il existe pléthores de possibilités "la ville s'est toujours faite sur elle-même. Construire, ce n'est pas nécessairement dans la périphérie ou dans un champ, c'est par exemple reconstruire une friche, travailler des bâtiments existants, construire des maisons à côté d'autres dans un lotissement."

À lire aussi : Loger sans construire : l’équation impossible ?

Références

L'équipe

Lucas Lazo
Collaboration
Marguerite Catton
Production déléguée
Max Schneider
Collaboration