France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Ce weekend, pourquoi ne pas découvrir une perle folk-pop de 22 ans et voir ou revoir LE film de Jean-Jacques Beineix, disparu le 14 janvier à l'âge de 75 ans?

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Elle s’appelle Meskerem Mees, elle est Flamande d’origine éthiopienne, il a suffi de trois titres en 2021 pour que son nom circule et qu’elle remporte le Jazz Talent Award à Montreux, son album Julius est sorti le 12 novembre dernier et c'est une petite merveille. Elle dit : « Les soubresauts de l’époque me laissent un peu indifférente. Je laisse juste la vie me porter d’un endroit à l’autre et j’essaie d’y trouver mon plaisir chemin faisant »...

A côté de cette découverte, on peut se (re)plonger dans l'oeuvre qui a fait le succès du réalisateur Jean-Jacques Beineix en 1986, 37,2° le matin, un film qui a révélé Béatrice Dalle au grand public...

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Béatrice Dalle (qui apparaissait pour la première fois au cinéma après un casting de rue et qui crevait l’écran) et Jean-Hugues Anglade, alias Betty et Zorg, les deux héros de 37,2 le matin adapté du roman de Philippe Djian en 1986…

Ce n’était pas le 1er film de Jean-Jacques Beineix, qui avait connu la gloire en 1981 avec son premier long métrage, Diva, deux millions d’entrées et César de la première œuvre, mais 37°2 le matin est resté comme LE film de Beineix, nommé à l’Oscar du meilleur film étranger, et comme un film culte qui a marqué la décennie 80 et toutes celles et ceux qui l’ont vu à sa sortie. De fait, 35 ans après sa sortie, on se souvient de l’histoire d’amour torride entre Zorg et Betty, on se rappelle sa folie à elle et l’histoire qui tourne au drame, le tout sur fond de la musique de Gabriel Yared qui vous marque pour un moment…

Pour info, ARTE bouleverse ses programmes pour rendre hommage à Jean-Jacques Beineix samedi prochain 22 janvier et diffusera 37,2° le matin à 20.50 puis en replay sur arte.tv

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Stéphanie Villeneuve
Collaboration