France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

En 2021 notre radio amie Fip fête ses 50 ans ! Et il se trouve que 1971 a été riche en sortie d'albums ... Avec notamment "What's Going On" de Marvin Gaye, que nous avons donc eu envie d'écouter ce matin. Nous parlons aussi d'Ella Fitzgerald avec un documentaire plein d'archives à revoir sur Arte.

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’envie de ce matin vient d’ un anniversaire : celui d’une radio amie , Fip, qui fête ses 50 ans en 2021 ! Cela commencera avec un programme spécial ce mardi 5 janvier toute la journée et il y aura ensuite des événements tout au long de l’année.

1971, naissance de Fip, et en musique, l’année de sortie des albums : "Imagine" de John Lennon , "Histoire de Melody Nelson" de Serge Gainsbourg, "Hunky Dory" , de David Bowie, ou encore "What’s going on" , de Marvin Gaye, qui, lui aussi, s'écoute toujours aussi bien aujourd’hui.  

Publicité

Ella Fitzgerald, sa vie, sa voix  

Une voix , une histoire , une énergie , qui font du bien en ce début d’année ! C’est Ella Fitzgerald, au cœur du documentaire  « Just one of those things » diffusé mercredi soir sur Arte et à retrouver sur arte.tv Beaucoup d’archives et de musique pour retracer un parcours exceptionnel : enfance au  nord de Harlem , avec Duke Ellignton , Louis Amstrong, Irving Berlin et Harold Arlen dans les oreilles ; la mort de la mère à 13 ans , la fugue d’une horrible maison de correction qui avait qualifié la jeune Ella d’"ingérable", puis la vie seule dans les rues de Harlem ; ce concours pour amateurs organisé par l’Apollo theater , auquel Ella Fitzgerald se présente pour danser, mais où elle va finalement décider de chanter ...  la bonne idée puisque tout par de là. Ça ne sera pas toujours facile car Ella Fitzgerald n’entre pas dans les bonnes cases mais elle sa voix,  elle a sa personnalité. "Elle voulait échapper à sa vie et le monde du spectacle a rendu ça possible" , dit d’elle la danseuse et chorégraphe Norma Miller, qui a témoigné dans ce documentaire peu de temps avant sa mort. 

Ella Fitzgerald, Salle Pleyel, 1964
Ella Fitzgerald, Salle Pleyel, 1964
© Maxppp - Philippe Gras / Le Pictorium
Références

L'équipe

Doria Zénine
Réalisation
Amélie Perrot
Collaboration