Marilyn Monroe dans le film "Le Prince et la danseuse" ©Getty
Marilyn Monroe dans le film "Le Prince et la danseuse" ©Getty
Marilyn Monroe dans le film "Le Prince et la danseuse" ©Getty
Publicité
Résumé

Marilyn Monroe réussit l’exploit surnaturel de séduire hommes et femmes. Son extraordinaire pouvoir de séduction est sa force et sa faiblesse. Derrière l’image du sex-symbol se cache une femme qui doute et pose un regard lucide sur la séduction.

En savoir plus

Ses propos sur une sexualité “naturelle et spontanée” tranchent avec l’image de la séductrice fabriquée par les studios. Derrière l’image du sex-symbol se cache une Marilyn libre et drôle.

“J’ai vraiment horreur d’être une chose”, affirme Marilyn Monroe. Le deuxième volet de ce documentaire donne à entendre cette Marilyn paniquée à l’idée de monter sur scène, celle qui, moins bien payée que Jane Russell sur le tournage du film Les Hommes préfèrent les blondes, dit au studio “La blonde, c’est moi !”

Publicité

“Nous sommes tous des créatures sexuelles” nous dit Marilyn Monroe avec son intelligence teintée d’humour. Loin de l’image sophistiquée du sex-symbol des années 1950, Marilyn nous rappelle que “la séduction, la vraie, ne peut pas être fabriquée”.

Marilyn a cette capacité unique d’être aimée par tout le monde : les hommes comme les femmes. Le naturel et la fragilité sous la carapace de sophistication expliqueraient-ils ce don surnaturel de séduction ?

La séduction Marilyn

“Marilyn joue son rôle de bout en bout” nous dit Claude-Jean Philippe. Aussi bien lors de son tour de chant en Corée du Nord en 1954 pour remonter le moral des troupes américaines que quand elle chante “Happy Birthday ” au Madison Square Garden en mai 1962 pour l’anniversaire du président Kennedy.

Pourtant, derrière ces moments, il y a aussi les doutes, la peur, le combat pour se faire reconnaître.

D’un côté, ce personnage de Marilyn Monroe à la séduction puissante qui, dès l’âge de 11 ans, comprend l’attraction qu’elle produit sur les hommes. De l’autre, Norma Jean qui doute mais se bat. Le secret de la “vraie” séduction, dit Marilyn, réside certainement dans ce mélange de fragilité et de force.

Ce mélange qui fait dire à Simone Signoret, pourtant trompée par Yves Montand avec Marilyn sur le tournage du film Le Milliardaire : “J’aimais beaucoup Marilyn”.

A travers les témoignages de personnalités du cinéma et de la littérature, des extraits de films et d’interviews, de chansons, de lectures, le deuxième volet de ce documentaire nous plonge dans les multiples facettes de la séduction "à la Marilyn".

Références

L'équipe

Michel Schneider
Production
Marianne Chassort
Collaboration