Faut-il tout sacrifier à la cause de l'emploi ?