Publicité
Résumé

A l'occasion d'une exposition au Musée des beaux-arts de Reims.

avec :

Anne Le Diberder, Michael Lucken (historien et directeur du Centre d'Etudes Japonaises de l'Inalco), David Liot, Sophie Krebs (Conservatrice en chef au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, auteure de "L'Ecole de Paris - l'atelier cosmopolite" (Découvertes Gallirmard)).

En savoir plus

Le musée des Beaux-arts de Reims présente jusqu' au 28 juin 010 une exposition exceptionnelle

par son ampleur et sa diversité consacrée au peintre Foujita (1886-1968) " Foujita monumental !:enfer et paradis".Près de 80 toiles,sculptures, maquettes et documents, rendent hommage à cet artiste.

Publicité
 Léonard Foujita, Marpessa Dawn 1963
Léonard Foujita, Marpessa Dawn 1963
- Paul Almasy

Souvent considéré comme le plus grand et le plus original des artistes japonais du xxe siècle, Foujita a su, rapidement, digérer l’héritage de la tradition japonaise et de l’art des estampes tout en s’appropriant la renaissance et la modernité européenne.L’évocation du parcours hors du commun de cet artiste inclassable, passant des frasques de la vie parisienne aux fresques de la chapelle notre-Dame-de-la-Paix qu’il fait ériger à reims à la suite de son baptême, met en lumière la diversité exceptionnelle de son oeuvre.ses toiles monumentales imprégnées des années folles avec Kiki de Montparnasse et Youki sont une remarquable ode à la sensualité.Puis, marqué par les horreurs de la seconde Guerre mondiale, Foujita change, et son oeuvre avec lui. il se convertit au catholicisme avec Kimiyo, sa dernière femme, et se consacre désormais à sa chapelle rémoise, dont les études et les fresques elles-mêmes constituent le testament de l’artiste et composent un véritable hymne au sacré et à la paix.

Site de la Maison-atelier Foujita

Chronique de Clément Dirié sur l'artiste sud-coréen Name June Paik (1932-2006), père de l'art vidéo et lien entre l'Orient et l'Occident, l'art et la technonlogie 

Références

L'équipe

Gislaine David
Réalisation
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration