Macha Makeieff
Macha Makeieff
Macha Makeieff
Macha Makeieff
Publicité

Lors d'une longue et subtile conversation, Macha Makeïeff nous livre pour sa masterclasse, les pensées qui forgent l'essentiel de son processus de création.

Avec
  • Matthieu Garrigou-Lagrange Producteur de l'émission "Géographie à la carte" sur France Culture
  • Macha Makeïeff Auteure, metteure en scène, plasticienne, à la direction du théâtre national de Marseille la Criée

Elle est metteuse en scène, costumière, plasticienne, décoratrice et auteure dramatique, née en 1953 à Marseille. Après un passage au conservatoire d’art dramatique à 20 ans, Macha Makeïeff part pour Paris, où elle étudiera la littérature à la Sorbonne. Cinq ans plus tard, en 1978, elle fonde, avec Jérôme Deschamps, la compagnie Deschamps-Makeïeff avec laquelle elle mettra en scène un très grand nombre de pièces : "Les Blouses", "C’est dimanche", "Les Oubliettes", "Les Petits pas", "Lapin Chasseur", "Les Pieds dans l’eau". En 1993, Macha Makeïeff produira pour la télévision la célèbre série des Deschiens, avec François Morel, Yolande Moreau, Olivier Saladin, et bien d’autres acteurs de sa troupe. Elle ajoutera par la suite la mise en scène d’opéra à son parcours, avec "l’Enlèvement au Sérail" de Mozart, "Le Bœuf sur le toit" de Darius Milhaud ou encore "Les Mamelles de Tiresias" de Poulenc, pour ne donner que quelques exemples.

En 2003, elle part à Nîmes avec Jérôme Deschamps qui devient directeur artistique du théâtre de la ville dont elle assurera la direction artistique jusqu’en 2008. Elle revient ensuite à Paris pour fonder sa propre compagnie, « Mademoiselle », avant de prendre à son tour la direction d’un établissement culturel, en l’occurrence de la Criée de Marseille, théâtre national qu’elle continue de diriger depuis 2011.

Publicité

Le théâtre a cette force de convoquer ceux qui sont passé par là. Il y a un certain empilement des âmes. Je travaille beaucoup avec les absents.

J'espère m'approcher du théâtre comme le ferait un peintre. Sauf que le peintre lui est très solitaire.

Au théâtre, il n'est question que de la beauté des corps.

L'équipe