Olivier Assayas : "Le processus d'écriture se prolonge dans la pratique du cinéma"

Olivier Assayas
Olivier Assayas ©AFP - Anne-Christine POUJOULAT
Olivier Assayas ©AFP - Anne-Christine POUJOULAT
Olivier Assayas ©AFP - Anne-Christine POUJOULAT
Publicité

Cette masterclasse enregistrée en public à la maison de la radio, revient sur la fabrique de l’œuvre du réalisateur Olivier Assayas.

Avec

Grand parmi les grands metteurs en scène français, héritier de la Nouvelle Vague, cinéphile et spécialiste de cinéma asiatique, Olivier Assayas a conversé avec Bergman, fait l’éloge de Kenneth Anger, réalisateur américain classé underground, théorisé sur Guy Debord et son art de la guerre. Dans l’ordre, tout commence avec « Désordre », titre de son premier film. Son dernier en date s’appelle « Personal Shopper ». Entre cette première et cette toute dernière fois, il a tourné 14 long métrages dont « Irma Vep », « Fin août début septembre », « Les destinées sentimentales », « Demonlover », « Carlos », « Après Mai » ou encore « Sils Maria ». En ajoutant à cela, des courts métrages, des documentaires, des scénarios pour André Téchiné ou encore Roman Polanski, Olivier Assayas réalise une œuvre singulière entre génération et géopolitique, introspection et hommage au cinéma.

J'ai appris le cinéma tout seul, en écrivant.

Publicité

J'ai commencé à peindre à 15 ans. Le graphisme a toujours eu une part importante dans ma vie.

Je finis mes films comme un musicien finit une musique ou un peintre finit une peinture. Sauf qu'avec le film, on est obligé d'être dans le réel.

J'ai un rapport suspicieux vis à vis du scénario.

Quand je suis sur le tournage, je réinvente, j'improvise. J'ai l'impression de m'éloigner du scénario. D'être le plus libre possible. Je finis le film, je regarde encore une fois le scénario et je me rend compte que j'ai, sans le vouloir réellement, été fidèle à celui-ci.

Chaque mot du scénario est une note de musique.

France Culture lance un grand projet inédit en France : une collection de master-classes avec quarante personnalités majeures de la création culturelle dans tous les domaines : littérature, cinéma, arts de la scène, arts plastiques, architecture… Nous entrerons dans l'atelier de fabrication intime des artistes, qui nous expliqueront de façon très concrète comment elles/ils travaillent, de l'idée de départ jusqu'à la finalisation d'une œuvre. Une entreprise collective qui a pour vocation de constituer une collection d’entretiens de référence sur la culture.

Coordonnées par Arnaud Laporte, enregistrées durant l’année, en public ou en studio, les quarante premières productions de cette ambitieuse collection seront diffusées à l’été 2017.

L'équipe