Publicité
En savoir plus

« La sécurité désormais, c’est une affaire de gauche », disait ce rapport de Terra Nova en novembre 2011. Manuel Valls n’était pas encore ministre de l’Intérieur. Mais, à peine nommé place Beauveau, l’ex député-maire d’Evry renchérissait : « Sur la sécurité, la gauche sera plus **efficace ** que la droite ». Certains de ses proches allant jusqu’à taxer son prédecesseur, Claude Guéant, d’immobilisme.

Cela fait longtemps que les socialistes ont abandonné leurs fondamentaux en la matière : une politique basée principalement sur la prévention. C’en est fini des hésitations façon Lionel Jospin : « Sur la sécurité, j’ai pêché par naïveté » disait en 2002 celui qui sera quelques jours plus tard éliminé dès le premier tour, au profit du Front national. Dix ans plus tard, gauche et droite s’entendent aussi bien désormais sur ces questions de sécurité et d’immigration, que sur celle des politiques de rigueur.

Publicité

Pour en parler nous avons invité l’homme le plus influent sur ces questions, avant-hier proche de Michel Rocard, hier de Nicolas Sarkozy et aujourd’hui, de Manuel Valls, **Alain Bauer, ** professeur de Criminologie au Conservatoire national des arts et métiers.

Alain Bauer
Alain Bauer
© Radio France - CP

L'invité de notre seconde partie d'émission a passé près d’un quart de siècle en prison, en a profité pour apprendre par cœur le Code pénal, est devenu la bête noire de l’administration pénitentiaire, et depuis qu’il est sorti de prison il y a trois ans, il ne l’a toujours pas lâchée… Les Matins d'été reçoivent François Korber , le délégué général de l’association Robin des lois, qui traque dans le Code pénal le moindre article susceptible de jouer en la faveur des prisonniers, pour améliorer les conditions de détention.

François Korber
François Korber
© Radio France - CP
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Somany Na
Réalisation
Camille Marigaux
Collaboration
Christophe Payet
Collaboration
Matthieu Legoff
Collaboration