L'écrivain et slameur Edgar Sekloka / Le professeur de droit public Olivier Beaud
L'écrivain et slameur Edgar Sekloka / Le professeur de droit public Olivier Beaud - c Haschka / OB
L'écrivain et slameur Edgar Sekloka / Le professeur de droit public Olivier Beaud - c Haschka / OB
L'écrivain et slameur Edgar Sekloka / Le professeur de droit public Olivier Beaud - c Haschka / OB
Publicité

De la poésie urbaine avec le slameur et romancier Edgar Sekloka / De la liberté académique avec le professeur de droit public Olivier Beaud.

Avec
  • Olivier Beaud Professeur de droit public à l'Université Paris 2
  • Edgar Sekloka Ecrivain, slameur

Des Matins qui sonnent comme la riposte du poète aux mots dévoyés… Ecoutez, ce n’sont pas des traits d’ironie, ce sont des « je t’aime » / ce sont des élans collectifs une main d’entraide / pinceau Michel-Ange dans un cadre urbain dantesque / c’est un mouv’ment du cœur instinctif et réfléchi / quand la guerre fait tumulte, c’est le silence qui enrichit / c’est la virgule de souffle entre les tiraillements regain d’espoir malgré orage de doutes assourdissant / c’est un refuge d’humanité, oasis de répit / la résistance c’est une cicatrice d’utopie.

Premier invité le slameur et romancier Edgar Sekloka. On l’a connu en tandem avec Gaël Faye, depuis il a pris son envol en solo et vient de sortir un très bel album intitulé « Un peu de sucrr », du « sucrr » comme de l’espoir distribué là où il passe, notamment dans les prisons, les écoles et les hôpitaux où il anime des ateliers d’écriture.

Publicité

A 7h33, dans le rendez-vous de la presse étrangère avec nos trois correspondants du jour, deux sujets reliés par un même emballement politique et médiatique : une phrase du chef de l’Etat prononcée dans un journal en début de semaine et qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive / un livre sorti hier seulement mais dont tout le monde parle depuis une semaine déjà dans le Landerneau.

Puis après le journal de 8h, il sera question du savoir, de la liberté d’enseigner et de la liberté de chercher, autrement dit de la liberté académique en compagnie du professeur de droit public Olivier Beaud, auteur d’un essai aussi informé que nuancé intitulé Le savoir en danger.

Les Mitonnages de Jacky :

  • Retrouvez ici la chronique de Jacky Durand, "Les nourritures du bonheur de Noha Baz"

Musique entendue en fin d'émission :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Roxane Poulain
Collaboration
June Loper
Réalisation
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée