Marie Bovo / Nadia Yaka Kisukidi
Marie Bovo / Nadia Yaka Kisukidi - Archives kamel mennour – Julie Joubert / Jean-Marc Zaorski
Marie Bovo / Nadia Yaka Kisukidi - Archives kamel mennour – Julie Joubert / Jean-Marc Zaorski
Marie Bovo / Nadia Yaka Kisukidi - Archives kamel mennour – Julie Joubert / Jean-Marc Zaorski
Publicité

La photographe Marie Bovo nous guide dans sa magnifique exposition "Nocturnes", à découvrir en ce moment à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris // Autour des questions de mémoire, de lutte contre le racisme et de postcolonialisme en France, la professeure de philosophe Nadia Yala Kisukidi.

Avec

Des Matins qui sonnent comme une ode à la couleur.

Couleur du temps fantôme, revenant et bien vivant
Inoubliable, Indifférent et insouciant. Du temps intact, invulnérable, du temps errant Imperturbablement dans la promiscuité de jadis, d'aujourd'hui même et de l'année dernière et des années prochaines et d'encore bien plus loin dans l'espace restreint où survivront peut-être encore les animaux humains.

Publicité

A 7h15, pour la réouverture de la fondation Henri Cartier-Bresson, à Paris, nous vous emmènerons découvrir les œuvres de la photographe Marie Bovo, qui expose ses "Nocturnes" remplis de lumière et de couleurs, une splendeur ! Visite guidée et commentée par l’artiste elle-même, montée exprès de Marseille pour nous. 

7h45, la Fabrique médiatique autour d'un anniversaire, les quarante ans de la première chaîne d’information en continu, CNN, qui en a vu et continuent d’en voir de toutes les couleurs. Nous avons sollicité la correspondante à Paris de la chaîne US, Melissa Bell.

Enfin après le journal de 8h, alors que le débat sur le racisme, la place de la mémoire dans la culture et le postcolonialisme prend de l’ampleur, invitée de la deuxième heure, la professeure de philosophie Nadia Yala Kisukidi, porteuse d’une espérance qu’elle appelle « Laetitia Africana ».

Les Mitonnages de Jacky

L'équipe