Publicité
En savoir plus
Jean Claude Mailly
Jean Claude Mailly
© Radio France

Ce sera à coup sûr LE sujet principal de l’intervention du chef de l’Etat à la télévision jeudi soir : le chômage

François Hollande sera en mesure de commenter les tous derniers chiffres en la matière, lesquels seront connus demain soir.

Publicité

Lesquels seront mauvais : c’est une certitude.

Février sera le 22e mois de hausse consécutive.

Le ministre du travail, Michel Sapin, le reconnaissait hier matin : il faut s’attendre à une progression pendant encore plusieurs mois.

Plusieurs mois, mais combien au juste ?

Le président de la République a réaffirmé il y a quelques jour son objectif : inverser la courbe du chômage d’ici la fin 2013.

Une courbe qui se situe désormais au-dessus de la barre des 10% de la pop active.

Pour y parvenir, le gouvernement a mis en place les emplois d’avenir, les contrats de génération, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

Le mois prochain, les parlementaires débattront de la loi sur la sécurisation de l’emploi, transposition fidèle de l’accord du 11 janvier dernier entre le patronat d’une part, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC d’autre part.

La CGT, qui désignait la semaine dernière son nouveau numéro 1, dénonce toujours cet accord.

Tout comme Force Ouvrière.

FO qui, chez Renault, a pourtant accepté de signer l’accord de compétitivité.

Position en apparence contradictoire : notre invité ce matin va sans doute nous expliquer qu’il n’en est rien.

avec:

Jean-Claude Mailly , secrétaire général de Force Ouvrière depuis 2004.

Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Etienne Klein
Chronique
Noëlle Lenoir
Chronique
Tanguy Blum
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Philippe Meyer
Chronique
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Sylvain Kahn
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Laure Adler
Chronique
Jean Birnbaum
Chronique
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Christophe Payet
Collaboration
Francesca Fossati
Collaboration