Publicité
En savoir plus

Lundi 15 juin, François Hollande était en visite à Alger où il a rencontré le Président Abdelaziz Bouteflika dont les apparitions se font de plus en plus rares. Dans une région frappée par l’essor des groupes terroristes, la France et l’Algérie peuvent-elles installer les conditions d’un retour à la stabilité ? L’Algérie est-elle de nouveau au bord de la crise ?

François Hollande et Adbelaziz Bouteflika à Alger lundi 15 juin
François Hollande et Adbelaziz Bouteflika à Alger lundi 15 juin
© Reuters - Pool New

Un voyage « des plus énigmatiques », pour le journal en ligne Algérie Focus. Mais « qu’est-ce qui motive le déplacement pour quelques heures du président Hollande à Alger ? » s’interroge aussi le quotidien el-Watan. « Pour confirmer et appuyer une coopération économique ? Pour convaincre les autorités algériennes de s’impliquer davantage dans le règlement des conflits régionaux ? »

Publicité

La presse algérienne avait hier du mal à comprendre le déplacement de François Hollande en Algérie. Le site de l’Elysée parlait lui d’une « visite de travail », et le déplacement ne durait que quelques heures. L’actualité d’hier aura en tous cas largement rattrapé cette visite officielle : entre la mort du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, le double attentat au Tchad et la situation toujours très critique en Libye, la sécurité au Sahel préoccupe les autorités françaises et algériennes.

Akram Belkaid et Mohammed Hachemaoui
Akram Belkaid et Mohammed Hachemaoui
© Radio France

Mais quelles autorités algériennes ? Depuis la réélection en avril 2014 à 77 ans et pour un 4e mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika, la politique algérienne semble suspendue à l’état de santé précaire de son président. Et avec la chute des cours du pétrole, la situation économique de l’Algérie chancelle. Hier, Libération titrait, alarmiste « la grenade algérienne », alors que la Croix dressait le portrait d’une population formée, d’atouts touristiques et de startups en devenir, et titrait « Quand l’Algérie s’éveillera ».

Alors qui croire ? L’Algérie est-elle de nouveau au bord de la crise ? Comment comprendre l’invitation d’Abdelaziz Bouteflika à François Hollande ? Et, dans une région frappée par l’essor des groupes terroristes, la France et l’Algérie peuvent-elles installer les conditions d’un retour à la stabilité ?

Nous recevons ce matin Akram Belkaïd , journaliste indépendant, il collabore régulièrement au Monde Diplomatique et à Orient XXI. Nous recevons Mohammed Hachemaoui , chercheur associé à l’Iremam, l'Institut français de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman et docteur de Sciences Po Paris.

Et nous sommes par téléphone et depuis Alger avec l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud, et avec l’écrivaine et militante féministe algérienne Wassyla Tamzali .

> Ce qui nous arrive demain avec François Angelier : L'utopie des années 70 > Ce qui nous arrive en musique avec Matthieu Conquet : Bassekou Kouyaté & Ngoni Ba, force tranquille > Ce qui nous arrive avec Bertrand de Saint-Vincent en partenariat avec Le Figaro
Extraits musicaux : - "Lastou Adri" de Souad Massi- "Celebration" de Kool and the Gang (1980)

Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Edwy Plenel
Chronique
Eve Etienne
Collaboration
Benjamin Hû
Réalisation
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Chronique
François Vey
Chronique
Aude Lancelin
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Amélie Perrot
Collaboration
Jean Birnbaum
Chronique
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Production déléguée