Publicité
En savoir plus

Vendredi, avec une certaine discrétion, Manuel Valls lançait aux côtés de Sylvia Pinel, les Assises de la ruralité à Fère Champenoise dans la Marne.

Ces assises ont pour but « de répondre aux défis des nouvelles ruralités, de montrer que les territoires ruraux sont un atout pour le développement de la France et de combattre le sentiment de relégation. »

Publicité

Ce sentiment de relégation est-il uniquement rural, et peut-on encore opposer une France des villes à une France des campagnes pour expliquer la plupart des déséquilibres territoriaux et sociaux notre pays ?

Visiblement non, en tout cas c’est la thèse soutenue par notre invité ce matin dans son livre *La France périphérique : comment on a sacrifié les classes populaires, * qui paraîtra demain aux éditions Flammarion

Christophe Guilluy est géographe et son livre part d’un constat : les classes moyennes ont depuis bien longtemps disparu et, au nom de la mondialisation, on sacrifie désormais les classes populaires qui ne participent pas directement à l’enrichissement de notre pays.

Et d’ailleurs, où vivent ces classes populaires ? Il faut, dit-il, voir au-delà des banlieues des grandes métropoles, dans ces villes petites et moyennes et dans ces zones péri-urbaines où la fragilité et la précarité sont le lot quotidien de la majorité de la population.

Comment en est-on arrivé là ? Comment le modèle métropolitain, modèle selon Christophe Guilluy le plus excluant qui soit, est-il devenu le modèle préféré des politiques françaises d’aménagement ?

Christophe Guilluy et Jean Lassalle
Christophe Guilluy et Jean Lassalle
© Radio France - Amélie Perrot

Alors que la réforme territoriale s’annonce, faut-il croire qu’elle enrayera les logiques d’exclusion socio-spatiale à l’œuvre en France ?

Les fiascos électoraux subis cette année par la majorité présidentielle marquent-ils le réveil - douloureux réveil – d’une France délaissée où vit 60% de la population ?

Christophe Guilluy est rejoint en deuxième partie par Béatrice Giblin , géopoliticienne, géographe, professeur à l'Institut français de géopolitique de l'université Paris 8 et directrice de la revue Hérodote, et Jean Lassalle , député de la 4e circonscription des Pyrénnées Atlantiques, vice-président du MoDem et qui a fait l'année dernière un tour de France à pied de 5000 km.

> Que nous arrivera-t-il demain ? Par Nicolas Martin : Une Europe qui bouge > Que nous arrive-t-il en musique avec Matthieu Conquet : Coffret Truffaut : la musique à l'imparfait
Extraits musicaux :

  • Les vêpres siciliennes, Merce dilette amiche de Giuseppe Verdi
  • Almost like the blues, Leonard Cohen (2014)
Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Edwy Plenel
Chronique
Eve Etienne
Collaboration
Benjamin Hû
Réalisation
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Chronique
François Vey
Chronique
Aude Lancelin
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Amélie Perrot
Collaboration
Jean Birnbaum
Chronique
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Production déléguée