France Culture
France Culture
Publicité

La victoire des pro-Brexit soulève de nombreuses interrogations quant à l’avenir de la communauté européenne en termes économiques et politiques. Mais qu’en est-il de l’idée même d’une Union Européenne ?

Le journal des idées de Jacques Munier

Le billet économique de Marie Viennot

Publicité

Les Enjeux internationaux par Thierry Garcin

La revue de presse internationale de Thomas Cluzel

Le Monde selon Caroline Fourest, Philippe Manière, Gilles Kepel, Caroline Eliacheff et Hubert Védrine

Les idées claires, par Brice Couturier

Le billet politique de Benoît Bouscarel

L'invité des Matins

Ce jeudi 23 juin, les Britanniques ont voté à 51,9% pour une sortie de leur pays de l’Union Européenne malgré les sondages qui donnaient le camp du « Leave » gagnant. Outre les sondages, il est vrai que peu de personnes s’attendaient à la fin de la participation du Royaume-Uni au projet européen. Abasourdis, les commentateurs évoquent déjà une réponse populiste face à l’immigration et les craintes qu’elles suscitent. Mais peut-on vraiment parler du Brexit comme d’une victoire du populisme ? N’est-ce pas nier la volonté d’un peuple que d’affirmer cela ? Et d’ailleurs, peut-on parler du peuple comme d’une entité unie et hétérogène ? Que pourrait être une Europe des peuples ? L’Union Européenne propose-t-elle une identité et un récit communs aux nations qui la composent ?

Jacques Rancière, philosophe et professeur émérite à Paris-VIII, est l’invité de Guillaume Erner ce lundi matin. Il sera rejoint en deuxième partie d’émission par Vincent Descombes, directeur d’études à l’EHESS et spécialiste du langage.

Pour commenter cette émission et retrouver toutes les informations sur nos invités, rendez-vous sur la page l'invité des Matins.

La Revue des Matins

La revue musicale de Matthieu Conquet

La revue de presse de Nicolas Martin

La séquence des partenaires

L'équipe