Publicité
En savoir plus

Y a-t-il, sur le plan économique, des raisons d’espérer ? Hier s’est ouvert le 45e forum économique mondial de Davos, sur fond pour une fois de quelques bonnes nouvelles. Ce sont d’abord les cours du pétrole qui continuent à baisser, mais aussi la reprise américaine, Barack Obama a même parlé mardi soir d’ « une page qui se tourne », et, de notre côté de l’Atlantique, c’est l’euro qui baisse et pourrait doper nos exportations. Aujourd’hui, on attend aussi les annonces de la Banque centrale européenne, qui pourrait jouer sur la politique monétaire peut-être doper ainsi l’économie. Mais la zone euro guette aussi avec beaucoup d’attention les élections grecques de dimanche, qui pourraient placer au pouvoir le parti de la gauche radicale Syriza. Et en France, c’est la loi Macron qui s’apprête à revenir sur le devant de la scène, puisqu’elle sera discutée à l’assemblée à partir de lundi.

Nicolas Bouzou
Nicolas Bouzou
© Radio France - Francesca Fossati

Une actualité économique très chargée donc, que nous analysons ce matin avec Nicolas Bouzou . Il est économiste, il dirige le cabinet de conseil Asterès, et hier est sorti aux éditions JC Lattès « Pourquoi la lucidité habite à l'étranger ? ». Un livre sous-titré : « le tour d’Europe d’un économiste qui guette le réveil français ».

Publicité

Nicolas Bouzou a parcouru de nombreuses villes d’Europe, au bras d’une mystérieuse Juliette, pour recueillir des enseignements sur la France. Mais ce n’est pas qu’un voyage d’économiste. Il se fait tour à tour historien, observateur, philosophe et même un peu guide du routard voire critique musical... Et nous rapporte un livre qui semble hésiter entre un optimisme à toute épreuve, lorsque Nicolas Bouzou nous explique que l’Espagne est sortie de la crise ou qu’il vante la « rationalité » grecque, et un pessimisme complet, tant cette lucidité qui habite à l’étranger semble en fait parfois habiter partout sauf en France, et tant nos préoccupations économiques lui semblent être éloignées de la seule chose à laquelle nous devrions nous préparer : la révolution du progrès à venir.

Alors faut-il être optimiste quant aux évolutions économiques à venir ? Entre élections grecques et politique monétaire, faut-il souhaiter, espérer la fin de l’austérité budgétaire en Europe ? Et en France, que peut-on vraiment attendre de la loi Macron ?

> Ce qui nous arrive demain avec Nicolas Martin : Nessie, mais non
> Ce qui nous arrive en musique avec Matthieu Conquet : Acropolis Bye Bye : Western Grec
> Ce qui nous arrive avec Jean Birnbaum en partenariat avec le journal Le Monde des livres
**Extraits musicaux : **

  • "Ven ven" de Raul Paz (2014)
  • "Mouth Mantra" de Björk (2015)
Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Edwy Plenel
Chronique
Eve Etienne
Collaboration
Benjamin Hû
Réalisation
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Chronique
François Vey
Chronique
Aude Lancelin
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Amélie Perrot
Collaboration
Jean Birnbaum
Chronique
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Production déléguée