France Culture
France Culture
Publicité
Marie-Laure Susini
Marie-Laure Susini

Marie-Laure Susini © Cl.Hébert/RF

Le procès Fourniret s'est ouvert le 27 mars dernier à Charleville-Mézières. Michel Fourniret et son ex-épouse Monique Olivier comparaissent pour l'enlèvement et le meurtre de 7 jeunes femmes et de tentative d'enlèvement sur une mineure. Cette terrible affaire fait ressurgir la sinistre figure du tueur en série qui suscite effroi, malaise, indignation mais aussi une certaine fascination morbide. L'invitée des Matins, la psychanalyste Marie-Laure Susini nous explique pourquoi. Selon elle, ce criminel ou "auteur de crime pervers" se comporte comme une vedette et le public devient à la fois sa victime et son complice, coupable d'une certaine jouissance-voyeuriste. Alors que dire du traitement médiatique de ces tristes affaires ? Faut-il conserver le principe d'un procès public alors que celui-ci risque de faire le jeu du criminel ? Et que dire de la souffrance infligée aux familles des victimes, assistant à l'audience ?

Publicité

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Élodie Piel
Collaboration
Roxane Poulain
Collaboration
Audrey Dugast
Collaboration
Théo Bessard
Collaboration
Lucas Bretonnier
Production déléguée