Publicité
En savoir plus
Robert Badinter
Robert Badinter

Robert Badinter © C. Broué/RF

Sénateur des Hauts de Seine, ancien garde des sceaux et ancien président du Conseil constitutionnel, Robert Badinter s'exprime ce matin sur les premières condamnations d'émeutiers prononcées hier par le Tribunal de Bobigny, et s'interroge sur la pertinence des peines de prison ferme décidées en comparution immédiate. Jugeant avec sévérité la politique du gouvernement, qui a coupé les crédits aux associations et supprimé la police de proximité, Robert Badinter affirme avec force que si les causes sociales de cette "révolte" sont connues, notre société souffre aussi d'un mépris ou d'une ignorance de la loi, dont le respect devrait pourtant être un "impératif catégorique" républicain. Invité par l'Auditorium du Louvre à inaugurer un cycle de manifestations intitulé "Regards sur la prison", l'auteur de La prison républicaine , publié en 1992, revient enfin sur une situation de blocage qui rend impossible toute transformation des conditions de détention en France, malgré les combats menés depuis trente ans. Aujourd'hui, déplore-t-il, la prison reste un "continent oublié de la justice".

Publicité
Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Vivien Demeyère
Réalisation