France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Jusqu’à présent, la Russie s’était fait plutôt discrète dans la révolte ukrainienne, s’abstenant de tout commentaire malgré l’escalade de la violence.

Mais depuis la fuite du président déchu Ianoukovitch, qui est réapparu en Russie et a obtenu la protection des autorités russes, voilà la Russie qui se met en ordre de bataille, qui tape du poing, bref, qui montre ses muscles.

Publicité

La situation, déjà très tendue, se voit donc bousculée : d'abord, avec le drapeau russe hissé sur des bâtiments officiels en Crimée, une république autonome ukrainienne de 2 millions d’habitants, constituée à 58,5% de russes.

Puis, la tension est montée d’un cran vendredi, quand des hommes armés se sont emparés de 2 aéroports, à Sébastopol et Simferopol. Et samedi, Vladimir Poutine a obtenu l'accord unanime du Parlement russe pour recourir à l'armée en Ukraine.

A cette heure, qui tient dans ses mains les clefs de la résolution de cette crise ? La Russie peut-elle se passer de l’Occident pour gérer ce conflit tout seul et réciproquement ?

Deux spécialistes de la Russie sont sur le plateau avec nous pour répondre à ces questions.

**Marie Mendras ** est politologue, chercheur au CNRS et au CERI (Centre d'Etudes et de Recherches Internationales), membre du comité de rédaction des revues Esprit et Pro&Contra (revue russe) et professeur à Sciences Po où elle enseigne notamment la politique étrangère russe. Elle a publié, entre autres, en 2008 aux éditions Odile Jacob « Russie : l’envers du pouvoir ».

**Isabelle Facon ** est maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des politiques de sécurité et de défense russes.

Elle enseigne à l’Ecole polytechnique et à l’Institut Catholique de Paris. Elle a publié « Russie, les chemins de la puissance » aux éditions Artège en 2010.

> Ce qui nous arrive sur la toile avec Xavier de la Porte : Alain Resnais, inventeur (fantasmé) du lipdub
> Ce qui nous arrive en musique avec Mathieu Conquet : Alain Resnais (1922 - 2014) : un amour de variété

Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Edwy Plenel
Chronique
Benjamin Hû
Réalisation
Etienne Klein
Chronique
Tanguy Blum
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Philippe Meyer
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Sabine Audrerie
Chronique
Laurent Joffrin
Chronique
Corinne Amar
Collaboration
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Thierry Pech
Chronique
Francesca Fossati
Production déléguée