Publicité
En savoir plus

L’Europe n’est pas au meilleur de sa forme, surtout qu’elle vient de bouder, depuis la semaine dernière, un de ses principaux clients, du moins en vin, la Chine. Et oui, l’Empire du milieu est la principale destination de notre vin français, mais risque de ne plus le rester : en réponse à la taxe imposée à l’importation des panneaux solaires chinois, la Chine a annonçant l’ouverture d’une enquête « antidumping et antisubventions » contre le vin en provenance de l’UE qui risque d’entraver fortement les échanges entre les deux pays.

Si cette nouvelle guerre commerciale prend une tournure médiatique certaine, qu’en est-il vraiment ? Les pékinois boiront-ils encore du Bordeaux d’ici quelques mois ?

Publicité

Y a-t-il d’autres pistes pour sauver l’Europe ?

avec:

Jacques Attali

Economiste, écrivain et haut fonctionnaire français

Auteur notamment de « Urgences françaises » qui vient de sortir chez Fayard

Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Etienne Klein
Chronique
Noëlle Lenoir
Chronique
Tanguy Blum
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Philippe Meyer
Chronique
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Sylvain Kahn
Chronique
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Chronique
Hubert Védrine
Chronique
Laure Adler
Chronique
Jean Birnbaum
Chronique
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Stéphane Rozès, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives), enseignant à Sciences-Po et HEC , le 15 octobre 2018
Christophe Payet
Collaboration
Francesca Fossati
Collaboration