Publicité
En savoir plus
Jules César par Arthur Nauzyciel
Jules César par Arthur Nauzyciel

Jules César par Arthur Nauzyciel ©Frédéric Nauzyciel

Troisième semaine de janvier et troisième numéro des Mercredis du théâtre . Nous observons de près l’actualité et ce que les spectacles créés sont susceptibles de nous apprendre du monde, de nous même dans ce monde souvent complexe, de nos vies, de notre quotidien. Aujourd’hui, grâce à Shakespeare et Brecht , nous voici amenés sur les rives du Pouvoir et ses mécanismes secrets. Politique, guerre, conflits individuels, ambitions et rouages du pouvoir sont passés au crible des deux auteurs. Shakespeare, qu’on ne présente plus, maître du théâtre élizabéthain. Brecht, père de la distanciation et grand dramaturge allemand du 20ème siècle.Pour décrypter à l’aune de ces deux auteurs, la façon dont les hommes s’y prennent pour se tromper entre eux et nourrir leurs ambitions, deux metteurs en scène nous ont rejoint. Christophe Rauk, metteur en scène de "Têtes Rondes et Têtes pointues" , de Brecht (Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis jusqu'au 6 février 011) et Arthur Nauzyciel , metteur en scène d’une version américaine de "Jules César" de Shakespeare (en tournée à Dijon du 22 au 26 mars 011, à Bordeaux du 30 mars au 1er avril, à St Quentin-en-Yvelines du 6 au 8 avril 011).

Publicité

A leur côté, un écrivain, homme de théâtre et universitaire, fin connaisseur de l’un et l’autre de ces dramaturges, Georges Banu , auteur notamment de "Shakespeare, le monde est une scène" (éditions Gallimard). Et enfin, comme chaque semaine, un jeune chroniqueur qui signera la critique de l’un des spectacles. Aujourd’hui c’est Alice Ramond.Joëlle Gayot

Références

L'équipe

Joëlle Gayot
Production
Françoise Camar
Réalisation
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration