La Grande Ourse, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
La Grande Ourse, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
La Grande Ourse, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
Publicité
Résumé

Au cours de cette première nuit, Chloé découvre que Zeus est derrière la chasse cosmique d’une maman ourse et sa Petite Ourse dans le ciel, avant de s'envoler dans le plus grand vide de l’univers, le vide du bouvier, avec l’astrophysicienne Françoise Combes.

avec :

Françoise Combes (Astrophysicienne à l'Observatoire de Paris, professeure au Collège de France et membre de l'Académie des sciences).

En savoir plus

Depuis des millénaires, on associe deux constellations à des ourses en Europe, en Asie, en Amérique… Mais d’où vient cette histoire d’ours ?

Dans la mythologie grecque, Zeus, le roi des dieux, tombe amoureux de la sublime nymphe Callisto. C’est une compagne d’Artémis, la déesse de la chasse, qui impose à toute sa troupe une stricte chasteté. Pour approcher Callisto, Zeus prend l’apparence d’Artémis. Sa ruse fonctionne ; la nymphe tombe enceinte. Artémis finit par découvrir la grossesse interdite et bannit de la forêt Callisto, qui donne naissance au fils de Zeus : Arkas. Mais Héra, la femme de Zeus, jalouse, se venge et transforme Callisto en ourse. Quinze années passent... Un jour qu’il chasse dans la forêt, le fils de Callisto se retrouve face à face avec une ourse.

Publicité

Callisto reconnaît l’odeur de son fils et ne peut se retenir de s’approcher de lui. Il s’apprête à lancer sa flèche, mais une force le retient. C’est Zeus, qui finit par mettre à l’abri la mère et son fils, côte à côte dans le ciel. Callisto devient ainsi la Grande Ourse, la plus grande constellation de notre ciel l’été, tout près de son fils, devenu la Petite Ourse.

Dans cette première nuit d’initiation aux étoiles, vous allez rencontrer :

  • Zeus, le roi des dieux grecs
  • Callisto, la belle nymphe dont Zeus tombe amoureux, qui sera transformée en ourse puis projetée en constellation.
  • L'étoile Polaire : la première étoile de la queue de la Petite Ourse, la boussole du monde, qui indique toujours le nord. Elle nous apparaît fixe parce qu’elle est dans l'axe de rotation de la Terre : quand la Terre tourne sur elle-même, l’étoile Polaire est la seule qui ne bouge pas. C’est l’étoile des marins, des navigateurs, des grands voyageurs… Elle les guide pendant des siècles. Au Moyen Âge, la Lune et les étoiles servent de boussoles, mais aussi de calendrier et d’horloge aux peuples du monde.
  • Arcturus : l’étoile très brillante au bout de la queue de la Grande Ourse.
  • Le vide du Bouvier : le plus grand vide connu de l’Univers.

"Dans une galaxie, entre les étoiles, il peut y avoir encore un peu de gaz, un atome ou une molécule d’hydrogène de temps en temps, mais en dehors des galaxies, c’est vraiment le vide. La matière dans l’Univers se rassemble en filaments, comme une toile d’araignée.Françoise Combes, astrophysicienne

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un podcast de fiction familial proposé par Camille Renard, écrit par Alice Butaud, et réalisé par Charlotte Roux
Avec les comédiennes
Léopoldine Serre, Anne Canovas, et l’astrophysicienne Françoise Combes dans son propre rôle.
Musique originale : Jonathan Fitoussi
La chanson originale du podcast est interprétée par Léopoldine Serre, et composée par Mickael Olivier : Et toi, l’étoile Pour qui tu brilles ? Pour qui tu cours Au point du jour ?
Illustration : Cécile Aurégan
Mixage : Frédéric Changenet, Guillaume Le Dû, Thomas Robine, Ariane Neumann. Bruitage : Bertrand Amiel.

Merci à l’astrophysicien et historien des sciences Thomas Widemann, Guilhem Flouzat, Suzanne François-Renard, les CM1 de l’école Tourtille à Belleville (Paris).

>>> Poursuivez ce voyage interstellaire, en écoutant le podcast Un été sous les étoiles, de Nicolas Martin

France Culture à la Cité des Sciences de Paris ! Partir à bord d’une station spatiale, apprendre à lire un ciel d’été, voyager au cœur des trous noirs… Tout l’été, le planétarium de la Cité des sciences et de l’industrie propose des spectacles pour petits et grands. A cette occasion, découvrez un extrait de ce podcast familial tous les jours à 11h.
Voyagez entre les astres et les constellations au cours de cette expérience inédite du 18 juillet au 28 août.
Programme complet sur le site de La Cité des Sciences et de l’industrie.

Références

L'équipe

Camille Renard
Coordination
Charlotte Roux
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration