La constellation de la Lyre, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
La constellation de la Lyre, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
La constellation de la Lyre, illustrée par Cécile Aurégan ©Radio France - Cécile Aurégan
Publicité
Résumé

Au cours de cette quatrième nuit, Chloé apprend de sa grand-mère que la constellation de la Lyre est liée à Orphée, et s'envole ensuite en direction de la magnifique nébuleuse planétaire de l'anneau, en compagnie de l'astrophysicienne Françoise Combes.

avec :

Françoise Combes (Astrophysicienne à l'Observatoire de Paris, professeure au Collège de France et membre de l'Académie des sciences).

En savoir plus

La Lyre est une des plus petites constellations du ciel, composée de cinq étoiles principales. Au Moyen-Orient et en Inde, la constellation de la Lyre représente un vautour alors que pour les Grecs, c’est la constellation des Muses. Mais pourquoi cette constellation symbolise-t-elle la lyre d’Orphée ? Qui est-il ?

Dans la mythologie grecque, Orphée est un jeune poète-musicien. Un dieu lui a offert une lyre faite en carapace de tortue. La musique qu’il joue avec cette lyre est si belle qu’elle charme les animaux sauvages, donne vie aux pierres. Les arbres s’inclinent devant le musicien. Elle est encore plus envoûtante que le chant des sirènes.

Publicité
Image de la superbe nébuleuse de la Lyre, "the Ring Nebula" capturée par le téléscope spatial Hubble en 1998
Image de la superbe nébuleuse de la Lyre, "the Ring Nebula" capturée par le téléscope spatial Hubble en 1998
- The Hubble Heritage Team / AURA / NASA

Un jour, Orphée rencontre Eurydice et tombe fou amoureux d’elle. Ils se marient, mais Eurydice est mordue par un serpent et meurt. Orphée, désespéré, descend au royaume des morts pour la chercher. En chantant accompagné de sa lyre, il endort le chien à trois têtes qui garde l’entrée, et le dieu et la déesse des Enfers acceptent qu’il reparte sur terre avec Eurydice…

Mais la condition, c’est qu’Orphée parte le premier, qu’Eurydice le suive et que sous aucun prétexte, il ne se retourne pour la regarder avant qu’ils atteignent tous les deux le monde des vivants. Orphée arrive au bout du chemin et se retourne vers sa bien-aimée. Mais Eurydice a encore un pied dans le royaume des morts et il la perd à jamais. À sa mort, en hommage au poète et à la musique, Zeus (le dieu des dieux) place son instrument dans le ciel qui devient la constellation de la lyre.

Dans ce quatrième voyage initiatique, vous allez rencontrer :

  • Orphée : poète et musicien, fils du roi Œagre, époux d'Eurydice
  • Une muse est une femme qui inspire les artistes et les poètes. "Musée" vient de ce mot, c’est le temple des muses.
  • Une nébuleuse planétaire : ce sont les enveloppes éjectées des étoiles, à la fin de leur vie sous forme de grands nuages de poussière, ou des bouffées de gaz. On les a appelées "planétaires", car observées à basse résolution, elles présentent l'aspect d'un disque semblable à une planète. Mais en réalité, elles n'ont rien à voir avec les planètes. Les nébuleuses planétaires sont souvent très colorées, et leurs images comptent parmi les plus spectaculaires, comme la Nébuleuse de l'anneau, multicolore. "Les étoiles sont des naines blanches au centre de la nébuleuse. Les étoiles, comme le Soleil, éjectent à la fin de leur vie de grands nuages de poussière, des bouffées de gaz." Françoise Combes

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un podcast de fiction familial proposé par Camille Renard, écrit par Alice Butaud, et réalisé par Charlotte Roux
Avec les comédiennes
Léopoldine Serre, Anne Canovas, et l’astrophysicienne Françoise Combes dans son propre rôle.
Musique originale : Jonathan Fitoussi
La chanson originale du podcast est interprétée par Léopoldine Serre, et composée par Mickael Olivier : Et toi, l’étoile Pour qui tu brilles ? Pour qui tu cours Au point du jour ?
Illustration : Cécile Aurégan
Mixage : Frédéric Changenet, Guillaume Le Dû, Thomas Robine, Ariane Neumann. Bruitage : Bertrand Amiel.

Merci à l’astrophysicien et historien des sciences Thomas Widemann, Guilhem Flouzat, Suzanne François-Renard, les CM1 de l’école Tourtille à Belleville (Paris).

>>> Poursuivez ce voyage interstellaire, en écoutant le podcast Un été sous les étoiles, de Nicolas Martin

France Culture à la Cité des Sciences de Paris ! Partir à bord d’une station spatiale, apprendre à lire un ciel d’été, voyager au cœur des trous noirs… Tout l’été, le planétarium de la Cité des sciences et de l’industrie propose des spectacles pour petits et grands. A cette occasion, découvrez un extrait de ce podcast familial tous les jours à 11h.
Voyagez entre les astres et les constellations au cours de cette expérience inédite du 18 juillet au 28 août.
Programme complet sur le site de La Cité des Sciences et de l’industrie.