The Mansion of happiness - Comme dans un jeu, le plaisir peut s'avérer très addictif
The Mansion of happiness - Comme dans un jeu, le plaisir peut s'avérer très addictif
The Mansion of happiness - Comme dans un jeu, le plaisir peut s'avérer très addictif
The Mansion of happiness - Comme dans un jeu, le plaisir peut s'avérer très addictif
The Mansion of happiness - Comme dans un jeu, le plaisir peut s'avérer très addictif
Publicité
Résumé

Dans son ouvrage,The hacking of the American Mind, Robert Lustig estime que le bonheur n’est pas la conséquence de l’accumulation du plaisir, mais que ce dernier pourrait même lui être nuisible...

En savoir plus

Dans son ouvrage,The hacking of the American Mind, Robert Lustig estime  que le bonheur n’est pas la conséquence de l’accumulation du plaisir, et que ce dernier pourrait même lui être nuisible...

Et la raison en est assez simple: ces deux sensations dépendent en réalité de deux neurotransmetteurs distincts. La dopamine, à l'origine du plaisir, est vue comme une récompense, alors que la sérotonine, produit une sensation de bonheur plus durable.

Publicité

L'auteur postule que ce mécanisme de récompense a été hacké par les grandes compagnies pour nous faire toujours plus consommer, en entretenant savamment la confusion entre bonheur et plaisir… Elle nous vendent du bonheur, mais c'est du plaisir, immédiat, addictif, qu'elles nous offrent.

Références

L'équipe

Arjuna Andrade
Production
Cédric Fuentes
Collaboration