En matière de mobilité, la desserte intérieure de la Base pourrait être réalisée par des véhicules autonomes, car l’objectif est entre autres d’ouvrir au public ce site resté longtemps cadenassé...
En matière de mobilité, la desserte intérieure de la Base pourrait être réalisée par des véhicules autonomes, car l’objectif est entre autres d’ouvrir au public ce site resté longtemps cadenassé...
En matière de mobilité, la desserte intérieure de la Base pourrait être réalisée par des véhicules autonomes, car l’objectif est entre autres d’ouvrir au public ce site resté longtemps cadenassé... ©AFP - LISA DUCRET / DPA
En matière de mobilité, la desserte intérieure de la Base pourrait être réalisée par des véhicules autonomes, car l’objectif est entre autres d’ouvrir au public ce site resté longtemps cadenassé... ©AFP - LISA DUCRET / DPA
En matière de mobilité, la desserte intérieure de la Base pourrait être réalisée par des véhicules autonomes, car l’objectif est entre autres d’ouvrir au public ce site resté longtemps cadenassé... ©AFP - LISA DUCRET / DPA
Publicité
Résumé

Il s’agit de la reconversion de l’ancienne base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge, qui se trouve à une demi-heure au sud de Paris et à un quart d’heure d’Orly.

En savoir plus

L'histoire du jour

A quelques encablures de Paris, la Base 217 est à cheval sur Brétigny et Le Plessis-Pâté. Le site, qui a été cédé par l'Etat en décembre 2015, bénéficie d’un Contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). A l’époque, la communauté d’agglomérations avait repris ce site pour un euro symbolique. Avec l’intention d’en faire un nouveau pôle d’attractivité dans le sud francilien. Au total, ce vaste terrain de 300 hectares rassemblera un pôle d’agriculture biologique, un pôle recherche, un pôle nouvelles technologies, un pôle économique et un parc événementiel de 50 hectares… Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme…

Références

L'équipe

Cédric Fuentes
Collaboration