Les anciens locataires de la Maison-Blanche donnent des conférences à travers le monde, pour lesquelles ils sont grassement payés.
Les anciens locataires de la Maison-Blanche donnent des conférences à travers le monde, pour lesquelles ils sont grassement payés.
Les anciens locataires de la Maison-Blanche donnent des conférences à travers le monde, pour lesquelles ils sont grassement payés. ©AFP - NICHOLAS KAMM
Les anciens locataires de la Maison-Blanche donnent des conférences à travers le monde, pour lesquelles ils sont grassement payés. ©AFP - NICHOLAS KAMM
Les anciens locataires de la Maison-Blanche donnent des conférences à travers le monde, pour lesquelles ils sont grassement payés. ©AFP - NICHOLAS KAMM
Publicité
Résumé

L'ancien chef d'Etat des Etats-Unis, Barack Obama, marche dans les pas de Bill Clinton, qui donnait des conférences pour lesquelles il était plutôt bien rétribué.

En savoir plus

Le fait

Le revenu réel médian (la moitié de la population gagne moins et l’autre moitié gagne plus), reflet de l’évolution de la classe moyenne, a augmenté pour la deuxième année consécutive. Estimé à un peu moins de 60.000 euros en 2016, il dépassé le niveau d’avant-crise de 2008. Et serait même supérieur au pic de 1999, juste avant que n’éclate la bulle internet. Une première...

Publicité

La polémique

Moins d'un an après son départ de la Maison Blanche, Barack Obama a commencé à donner des conférences assez grassement rémunérées. Une telle pratique est loin de faire exception chez les anciens chefs d'Etat. On se souvient notamment de l’ancien président français Nicolas Sarkozy. Dès 2008, voyant s’éloigner la perspective d’un second mandat, celui-ci annonçait vouloir “faire du fric, comme Clinton”.

Références

L'équipe

Cédric Fuentes
Collaboration