L'amour dans le futur
L'amour dans le futur
L'amour dans le futur ©Getty - Luis Diaz Devesa
L'amour dans le futur ©Getty - Luis Diaz Devesa
L'amour dans le futur ©Getty - Luis Diaz Devesa
Publicité
Résumé

A Berlin, un hôtel s'est auto-proclamé "bordel clean" : dans cet établissement, des poupées sexuelles sont proposées aux clients, mais celles-ci sont commandées à distance par des travailleuses du sexe.

En savoir plus

Pour ces Nouvelles du Meilleur des mondes en partenariat avec Usbek & Rica, nous revenons sur trois phénomènes dans le secteur des relations amoureuses, suivant le dossier spécial d'Usbek & Rica sur la Révolution de l'amour.

Pour aborder ce sujet, on se retrouve à Berlin au Cybrothel, un hôtel qui s’est auto proclamé “bordel clean” où l’on peut coucher avec des poupées, en silicone sous l’oeil d’une travailleuse du sexe, qui fait parler la poupée depuis l’extérieur de la chambre. Nous voici à mi-chemin entre une prestation d'une maison close traditionnelle et une performance artistique avec des sex dolls, des poupées sexuelles qui vous parlent et qui vous écoutent. Une expérience pour le moins troublante qui dessine peut-être le futur du sexe.

Publicité
Man floating in sky
Man floating in sky
© Getty - Tara Moore

Le cruising consiste à aller chercher une expérience sexuelle dans les coins, dans les rues, dans certains parcs, comme les Tuileries à Paris.

Il y a dans cette pratique une dimension anonyme et sauvage traduisant une forme d’activisme politique : elle contredit cette société de surveillance, cette gentrification des villes et cette logique de marché. C'est un point de fuite, un espace de résistance. Néanmoins, le cruising à été bouleversée par l'irruption des applications de rencontres. Laurent Gaissad, sociologue, explique dans le numéro d'Usbek & Rica que les applications ont tendance à confiner les sexualités, à ubériser les corps, tandis que le cruising est une forme non technologique des relations amoureuses.

Pourtant, le cruising n’est pas prêt à se démocratiser. Son caractère marginal qui fait sa force, l’empêche de s’étendre.

L’ectogenèse : faire naître la vie dans un utérus artificiel

Ectogenèse, le jour où l'enfant naîtra d'une machine
Ectogenèse, le jour où l'enfant naîtra d'une machine
© Getty - UrsaHoogle

L’etcogénèse est une pratique qui consiste à faire grandir un embryon, puis un fœtus en dehors du ventre de la femme, dans une matrice externe qu'on appelle l'utérus artificiel.

Nous ne sommes actuellement pas encore capables de concevoir des tubes assez fins pour imiter le placenta humain. Mais, des avancées ont été faites, notamment en Chine et on réussira probablement, dans quelque années, à réaliser cet utérus artificiel. Cette pratique peut se révéler intéressante et bénéfique puisqu'elle permettrait d’éviter les naissances prématurées et les risques associés, ainsi que certaines formes de handicaps lourds.

Une idée qui révolutionne l’amour, vous êtes bien dans le meilleur des mondes !