Devenir célèbre par le biais de Tik Tok ©Getty - Flashpop
Devenir célèbre par le biais de Tik Tok ©Getty - Flashpop
Devenir célèbre par le biais de Tik Tok ©Getty - Flashpop
Publicité
Résumé

Tik Tok est devenu un tremplin pour se faire connaitre. Et néanmoins, certains se sont vus refuser leurs créations par des maisons de disques, pour ne pas avoir fait assez de buzz sur la plateforme.

En savoir plus

On commence ce journal par le réseau social chinois Tik Tok, indirectement au cœur d’une nouvelle polémique. Des musiciens comme Halsey, Florence Welch ou encore le groupe Tokio Hotel dénoncent la pression exercée par leurs labels pour qu’ils réalisent un maximum de vidéos afin d’augmenter la viralité de leurs morceaux. Selon leurs déclarations, les maisons de disques refuseraient de sortir leurs dernières créations tant qu'elles ne font pas le buzz sur la plateforme.

Une sorte de prise d’otage artistique que l’on peut expliquer par la puissance prise par Tik Tok, sur l’industrie musicale. Au fil du temps, elle est devenue la première source de découvertes musicales chez les plus jeunes, bien au-delà des radios et médias traditionnels. La musique est centrale dans l’ergonomie de la plateforme. Les titres de musiques affiliés aux vidéos se partagent par centaine de millions au gré d’un algorithme par nature mystérieux qui propulse ou non un morceau au milliard d’utilisateur mensuel. Aujourd’hui, un artiste peut difficilement se passer de ce canal pour exister et doit parfois se plier à certains challenges pour espérer de précieuses secondes de notoriété. Un exercice qui semble parfois loin de leur vocation première : musicien et non influenceur, mais avec Tik Tok la frontière semble de plus en plus poreuse au point de toucher, chez certains, une corde sensible !

Publicité

La volatilité des crypto-monnaies

Le bitcoin
Le bitcoin
© Getty - SEAN GLADWELL

Voilà un autre sujet sensible, celui des crypto-monnaies, où les investisseurs toujours plus nombreux doivent avoir le cœur bien accroché pour résister à la volatilité des cours. Le Bitcoin franchissait encore des records en novembre dernier, valorisé à 69 000 dollars, il est tombé ce soir à moins de 29 000, emportant avec lui tous les autres crypto-actifs. La faute sans doute au contexte géo-politique, à l’éclatement d’une bulle spéculative et à un resserrement de la politique monétaire. Le lobbying du secteur est en ordre de bataille, en vue des élections de mi-mandat américaine en novembre prochain, des dizaines de millions de dollars sont dépensés pour miser sur des élus qui seraient enclins à défendre une législation favorable. Des communautés d’action politique sont montées pour tenter de faire élire des parlementaires crypto-compatibles. Des montagnes de monnaies sonnantes et trébuchantes sont mobilisées pour évangéliser autour de la croyance en la virtualité des cryptos, qui se veulent moins cryptiques.

Une antenne 4G à l’origine des malheurs d’un éleveur

une antenne 4G qui porte malheur à l'éleveur et son troupeau
une antenne 4G qui porte malheur à l'éleveur et son troupeau
© Getty - Monty Rakusen

On termine par une fable moderne qui pourrait s'appeler « les 200 vaches et l’antenne relais ». Un éleveur de Haute-Loire dont le cheptel est situé à deux mètres d’une antenne 4G vient d’obtenir en justice la suspension de celle-ci pour deux mois. Depuis son installation en Juillet 2021, l’éleveur a déploré la mort d’une quarantaine de ses bêtes et une production de lait qui a baissé de moitié, certaines vaches sont même devenues aveugles, l’éleveur suspecte donc l’antenne d’être à l’origine de tous ces maux enfin ceux de son troupeau. Une affaire ruminante qui ne va pas manquer de raviver les craintes de santé publique autour des antennes relais. Nous verrons donc dans deux mois, après l’expérimentation, si un miracle se produit et que les vaches retrouvent la vue. Tel saint Thomas, il faudra le voir pour le croire…Vous êtes bien dans le meilleur des mondes !

Références

L'équipe